NOUVELLES D’IRAK
Terrorisme

Deux adolescents arrêtés en Belgique pour un complot présumé de l'EIIS

AFP

image

Le Premier ministre belge Charles Michel dépose le 22 mars 2018 une couronne de fleurs sur le monument commémoratif de la ville pour marquer le deuxième anniversaire des attentats terroristes de 2016 à Bruxelles. Deux ans plus tôt, 32 personnes avaient été tuées et 324 blessées à la suite d'un triple attentat à la bombe revendiqué par l'EIIS. [Nicolas Maeterlinck/AFP]

Deux adolescents, âgés de 16 et 17 ans, ont été arrêtés en Belgique et sont accusés d'avoir prêté allégeance à « l'État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS) et d'avoir comploté pour attaquer des policiers avec des couteaux, a fait savoir le parquet jeudi 5 novembre.

Les deux garçons ont été arrêtés samedi dernier dans la ville d'Eupen, à l'est du pays, près de la frontière allemande, et ont été placés dans un centre de détention pour mineurs.

La RTBF, la société de radiodiffusion publique belge, a déclaré qu'ils s'étaient enregistrés en vidéo en train de jurer fidélité à l'EIIS.

L'EIIS a revendiqué la fusillade perpétrée lundi à Vienne par un homme d'origine austro-macédonienne et qui a fait quatre morts.

La Belgique a déjà été prise pour cible par l'EIIS, notamment en mars 2016, lorsque des kamikazes avaient tué 32 personnes et blessé 340 autres lors d'explosions à l'aéroport de Bruxelles et dans une station de métro de la capitale.

En mai 2018, un homme radicalisé avait assassiné deux policiers et un étudiant lors d'une attaque revendiquée par l'EIIS.

Aimez-vous cet article?

0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 / 1500