Criminalité et Justice

L'Irak arrête un ancien gouverneur pour détournement de plusieurs millions de dollars

AFP

image

La commission anti-corruption irakienne a déclaré le 19 octobre qu'elle avait arrêté Nawfal al-Akoub, l'ex-gouverneur de Ninive, accusé d'avoir détourné des millions de dollars, y compris l'aide aux citoyens qui avaient fui leurs maisons pendant la guerre. [Photo via la page Facebook de Sada al-Nazaha]

La commission anti-corruption irakienne a déclaré lundi 19 octobre qu'elle avait arrêté un ancien gouverneur accusé d'avoir détourné des millions de dollars, y compris l'aide aux citoyens qui avaient fui leurs maisons pendant la guerre.

Nawfal al-Akoub, qui avait été limogé de son poste de gouverneur de Ninive en mars 2019 après le naufrage d'un ferry tuant 150 personnes, avait échappé à l'arrestation en se cachant dans la région kurde autonome du nord.

Al-Akoub, qui a également été frappé de sanctions américaines pour corruption, a été arrêté dans la ville de Mossoul alors qu'il payait une caution pour une autre affaire.

« L'ancien gouverneur de Ninive a été arrêté après qu'une décision de justice a été rendue », a déclaré la commission anti-corruption du pays dans un communiqué.

Lui et des responsables proches de lui sont accusés d'avoir pris des fonds publics totalisant près de 64 millions de dollars, a-t-il ajouté.

La province de Ninive, dans le nord de l'Irak, a été laissée en ruine par plus de deux ans de règne de « l'État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS) et par les combats acharnés pour reprendre la ville aux militants.

Al-Akoub est accusé d'avoir volé de l'argent destiné à aider à sa reconstruction, notamment la reconstruction de deux hôpitaux à Mossoul et le soutien à ceux qui ont perdu leur maison dans le conflit.

La corruption est endémique à travers l'Irak, qui se classe parmi les pires contrevenants au monde dans l'indice annuel de perception de la corruption de Transparency International.

Depuis 2004, près de 450 milliards de dollars de fonds publics ont disparu dans les poches de politiciens et d'hommes d'affaires louches, selon le Parlement.

L'Irak a rassemblé 30 milliards de dollars de promesses de dons de donateurs internationaux au Koweït en 2018 pour reconstruire la province en ruine, mais pratiquement aucun des fonds n'a été décaissé.

Aimez-vous cet article?

0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 / 1500