Sécurité

Des cellules de l’EIIS visées par les FDS et la coalition internationale

Waleed Abou al-Khair au Caire

image

Les Forces démocratiques syriennes présentent quelques-unes des armes trouvées en possession d’une cellule de l’EIIS dans Deir Ezzor en octobre. [Photo fournie par le Centre de coordination et des opérations militaires des FDS]

Les Forces démocratiques syriennes (FDS) appuyées par la coalition internationale ont renforcé les opérations préemptives visant les derniers éléments et les cellules dormantes de « l’État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS) dans l’est de la Syrie, a indiqué un activiste local.

Les forces de sécurité ont arrêté plus d’une cinquantaine de militants en l’espace de neuf jours, et mis la main sur d’importantes quantités d’armes et de munitions trouvées en leur possession, a déclaré à Diyaruna Ammar Sakeh, un activiste d’al-Hasakeh.

Ces militants avaient été impliqués dans plusieurs délits, a-t-il continué, allant de la fabrication d’engins explosifs improvisés (EEI) au transfert d’armes et à la planification d’attaques terroristes.

Ces opérations ont été menées par le commandement des forces antiterroristes kurdes syriennes (HAT), avec le soutien aérien et logistique de la coalition internationale, a poursuivi Saleh.

image

Les Forces démocratiques syriennes participent à une opération de sécurité dans la campagne de Deir Ezzor en octobre. [Photo fournie par le Centre de coordination et des opérations militaires des FDS]

Quatre éléments de l’EIIS ont été arrêtés dans la plus importante de ces opérations, dans la campagne de l’est de la province d’al-Hasakeh, a-t-il continué, parmi lesquels un ancien émir de l’EIIS, spécialisé dans la fabrication d’explosifs et d’EEI.

Les forces de sécurité ont également arrêté deux membres de l’EIIS chargés de transporter des armes et des munitions aux cellules dormantes du groupe à proximité de la localité d’al-Inad, dans la campagne de Deir Ezzor, a-t-il précisé.

Elles ont arrêté deux autres éléments de l’EIIS près du champ gazier de Conoco, dans l’est de Deir Ezzor, a-t-il expliqué, ajoutant que ces éléments se préparaient à poser des EEI dans la zone.

Plusieurs comptes de médias sociaux associés à l’EIIS ont annoncé que les éléments du groupe avaient mené treize attaques entre le 9 et le 14 octobre, pour la plupart concentrées dans la province de Deir Ezzor, a expliqué Saleh.

Elles concernaient la pose d’EEI et l’assassinat d’éléments des FDS et de membres des conseils civils affiliés à l’Administration autonome, a-t-il conclu.

Aimez-vous cet article?

0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 / 1500