Santé

La coalition internationale au secours du secteur de la santé dans Deir Ezzor

Waleed Abou al-Khair au Caire

image

Les travaux de remise en état de l’Hôpital Abou Hamam de la province de Deir Ezzor devraient débuter prochainement, avec le soutien et un financement de la coalition internationale. [Capture d’écran d’une vidéo postée par le conseil des médias de Deir Ezzor]

La coalition internationale, en coopération avec l’Administration autonome, apporte une aide essentielle au secteur des services dans la province de Deir Ezzor, dans l’est de la Syrie, a indiqué un responsable de la Croix-Rouge kurde.

La région, libérée de « l’État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS) par les Forces démocratiques syriennes (FDS) appuyées par la coalition, et administrée par les Kurdes, a souffert à la fois de dégâts et de graves négligences.

Elle n’a bénéficié que de peu de soutiens d’autres parties pour réparer les destructions causées aux institutions, aux centres de santé et aux infrastructures durant les combats pour chasser l’EIIS.

Azad Dudeki, responsable du Croissant-Rouge kurde, a expliqué à Diyaruna que la coalition internationale a tenu les promesses faites aux habitants de Deir Ezzor et du nord et de l’est de la Syrie, et les résultats tangibles de ses efforts commencent à être visibles.

Parmi eux, le lancement des travaux de remise en état de l’Hôpital Hajin, le 12 octobre.

Cet hôpital offrira des services de santé à tous les habitants de la province de Deir Ezzor, en coordination avec l’Autorité de la santé de l’Administration autonome démocratique du nord et de l’est de la Syrie, a-t-il ajouté.

Une importante délégation de la coalition internationale a participé à la cérémonie d’inauguration, a ajouté Dudeki, aux côtés des hautes personnalités de la région.

Les travaux de restauration de l’Hôpital de Shaitat devraient pour leur part débuter dans les prochains jours, a-t-il expliqué. Lorsqu’il reprendra ses opérations, cet hôpital desservira la région de Shaitat et les villages environnants.

Devra également être réhabilité l’Hôpital d’Abou Hamam.

Répondre à un besoin essentiel

Dudeki a précisé que le soutien de la coalition internationale porte sur une aide pour la reconstruction, la réhabilitation des installations et la fourniture des matériels médicaux nécessaires à la fourniture des services.

Cette aide répond à un besoin essentiel dans la région, dont les habitants ont eu à endurer les difficultés des voyages vers d’autres régions pour y bénéficier de traitements, a-t-il expliqué.

Dudeki a ajouté que les travaux de réhabilitation seront terminés rapidement et avec le soutien des habitants locaux, dont il explique qu’ils sont très heureux de ces contributions.

En revanche, il a souligné que dans les parties de Deir Ezzor contrôlées par les milices affiliées au Corps des Gardiens de la révolution islamique (CGRI), les habitants sont confrontés à une situation radicalement différente.

Dans ces zones, les services sanitaires font en effet défaut, a-t-il précisé, et les milices ont mis la main sur les hôpitaux, à l’instar de l’Hôpital d’al-Shifa, et les réservent à leur propre usage, empêchant ainsi les populations civiles de bénéficier de traitements.

Les milices ont également confisqué des maisons dans ces zones pour leurs propres forces et ont consolidé leur contrôle sur la région, a-t-il conclu.

Aimez-vous cet article?

0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 / 1500