Sécurité

Cinq activistes de l’EIIS abattus par les forces irakiennes à Wadi al-Tharthar

Khalid al-Taie

image

Le 1er octobre, des soldats de l’armée irakienne inspectent un camion appartenant aux résidus de l¹EIIS trouvé à Wadi al-Tharthar lors d’une opération de sécurité. [Photo fournie par le ministère irakien de la Défense]

L’armée irakienne a abattu cinq éléments de « l’État islamique en Irak et en Syrie » jeudi 1er octobre, lors d’une opération militaire dans le désert de Wadi al-Tharthar, dans l’ouest de la province de Salaheddine.

Des unités de l’armée ont lancé mercredi la seconde phase de l’opération « al-Jazeera Lions » destinée à traquer les derniers éléments de l’EIIS à Wadi al-Tharthar, a indiqué à Diyaruna le major général Tahseen al-Khafaji, porte-parole du commandement des opérations conjointes.

Wadi al-Tharthar jouxte la province de Ninive au nord et celle de l’Anbar à l’ouest.

Des unités militaires du commandement des opérations conjointes dans l’Anbar et des commandements des opérations dans Salaheddine et dans Ninive ont participé à cette opération placée sous les ordres du commandement des forces terrestres, a continué al-Khafaji.

image

Des soldats irakiens dans Wadi al-Tharthar, dans la province de Salaheddine, lors d’une opération de sécurité destinée à débarrasser la zone des résidus de l’EIIS, le 1er octobre. [Photo fournie par le ministère irakien de la Défense]

Cette opération a été lancée sur la base de renseignements provenant d’Irak et de la coalition internationale selon lesquelles plusieurs éléments de l’EIIS s’étaient échappés de l’île de Kanous (Zour Kanous), dans le nord de la province de Salaheddine, et se dirigeaient vers Wadi al-Tharthar.

« Un important succès »

Ces deux derniers jours, cette opération a permis la destruction de six maisons de repos de l’EIIS et de tunnels, et la saisie de trois motos et de véhicules, a poursuivi al-Khafaji.

Les forces irakiennes ont également détruit d’importantes quantités de roquettes, des engins explosifs improvisés (EEI), du matériel de soutien logistique et des médicaments, a-t-il ajouté.

Et jeudi, cinq éléments de l’EIIS ont été abattus après que les forces irakiennes les eurent acculés dans un tunnel à Wadi al-Tharthar, a-t-il ajouté.

C’est un succès important car ces activistes profitaient de cette région isolée à la topographie difficile pour en faire un lieu de rassemblement, a expliqué al-Khafaji.

Ils cherchaient à profiter de la proximité de la région avec la frontière irako-syrienne à l’ouest et la vaste région montagneuse isolée d’al-Sharqat, dans le nord de Diyala et le sud de Kirkouk, a-t-il précisé.

L’opération est toujours en cours et se poursuivra encore durant plusieurs jours, a-t-il conclu, précisant qu’elle vise à nettoyer les vastes régions entourant Wadi al-Tharthar de la menace de l’EIIS.

Le gouvernement irakien lutte-t-il efficacement contre le terrorisme ?
0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 / 1500