Sécurité

Les FDS découvrent des tunnels de l'EIIS près de la frontière avec l'Irak

Par Waleed Abou al-Khair au Caire

image

Un combattant des FDS fouille un tunnel découvert dans une opération de ratissage menée près de la frontière irakienne. [Capture d'écran d'une vidéo publiée par Naher Media]

Les Forces démocratiques syriennes (FDS) mènent une vaste opération de sécurité à la recherche d'éléments de « l’État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS) et des cellules dormantes à al-Hasakeh rurale et Deir Ezzor rurale, près de la frontière irakienne.

Outre l'arrestation d'un nombre d'éléments de l'EIIS, les FDS ont découvert des tunnels et cachettes utilisés par le groupe pour faire passer illicitement les combattants et les armes vers et de l'Irak, a affirmé l'officier des FDS Farhad Khoja à Diyaruna.

La campagne des FDS, soutenue par la force aérienne de la coalition internationale est axée autour de la région de Badiya (désert) au nord est de la province de Deir Ezzor, près de la frontière irako-syrienne, a précisé Khoja.

A Wadi al-Ajij, les forces de sécurité ont découvert un réseau de tunnels que les éléments de l'EIIS utilisaient comme une cachette et un couloir pour faire passer les armes et les combattants de et vers l'Irak, a-t-il signalé.

image

Des combattants des FDS mènent une opération de ratissage à la recherche d'éléments de l'EIIS dans le désert près de la frontière irakienne. [Capture d'écran d'une vidéo publiée par Naher Media]

Ces tunnels ont été creusés il y a environ cinq ans, a précisé Khoja, lorsque l'EIIS contrôlaient la région.

Cette zone revêt une importance stratégique vu son emplacement près de la frontière, et le terrain accidenté rend les opérations de ratissage difficiles, a-t-il confié.

L'EIIS a profité de ces conditions, creusant des dizaines de cachettes et de terrain où ses combattant pourraient faire profil bas pendant de longues périodes, a-t-il ajouté.

Dans le cadre de la même opération, poursuit Khoja, les FDS ont fait une descente sur le village d'al-Aarkan et la banlieue de la ville d'al-Sabha à l'est de Deir Ezzor rurale, avec les forces terrestres et les forces transportées par les hélicoptères.

Dans ces lieux, elles ont arrêté un nombre d'éléments de l'EIIS qui se cachaient parmi la population civile.

« Deux des détenus, qui travaillaient en mécanique auto, étaient des éléments actifs de l'EIIS qui menaient des attaques dans le cadre d'une cellule dormante», a-t-il signalé, alors qu'un troisième membre de la cellule, qui travaillait dans un cybercafé, a réussi à prendre la fuite.

Les unités des FDS participant à l'opération ont tué trois éléments de l'EIIS qui étaient barricadés dans un repaire, et ont détruit cinq autres cachettes utilisées pour stocker les armes et la nourriture, a affirmé Khoja.

Votre communauté discute-t-elle des efforts de lutte antiterroriste ?
0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 / 1500