Sécurité

Les forces irakiennes ciblent de hauts dirigeants de l'EIIS

Par Khalid al-Taie

image

Un haut responsable de l'EIIS a été capturé par les forces de lutte antiterrorisme irakien le 11 septembre après qu'il avait été poursuivi dans la ville d'al-Hawijah, à l'ouest de Kirkouk. [Photo fournie par le CTS]

Le service irakien de lutte antiterrorisme (CTS), soutenu par les avions de la coalition, a tué lundi 14 septembre le financier de « l’État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS) dans la province occidentale de l'Anbar.

La force a perquisitionné la cachette du combattant et a arrêté un autre haut dirigeant de l'EIIS après avoir mené une opération de débarquement dans la ville d'al-Rutba.

L'opération survient dans le cadre d'une campagne plus vaste par le CTS pour capturer de hauts éléments de l'EIIS en collaboration avec la coalition internationale, a affirmé le général de division Tahseen al-Khafaji, un porte-parole du Commandement des opérations conjointes.

Le CTS, en coordination avec d'autres commandements, y compris les commandements d'al-Jazeera, Salaheddine et Ninive occidentale, ont récemment mené des opérations réussies contre les restes de l'EIIS, a-t-il précisé.

image

Des membres du service irakien de lutte antiterrorisme ont mené récemment des opérations menant à l'arrestation et à l'élimination de hauts responsables de l'EIIS. [Photo fournie par le CTS]

« Les forces de sécurité rassemblent les informations sur les cachettes des restes terroristes, analysent les données, et ensuite attaquent les cibles dans le cadre d'un plan d'action offensive», poursuit-il.

Les opérations contre l'EIIS se poursuivent, a-t-il dit, « alors que nous travaillons pour maintenir l'élan contre les [militants] ».

Depuis le 7 septembre, le CTS a mené sept raids et des opérations de débarquement sur les cachettes de l'EIIS dans les zones de Daqouq et al-Hawijah à Kirkouk, al-Karma et Fallouja à l'Anbar, et al-Sharqat dans la province de Salaheddine.

« Les opérations ont conduit à l'élimination de deux terroristes et l'arrestation de 10 autres, dont six dirigeants actifs [de l'EIIS]», a-t-il dit.

Le CTS a indiqué mardi qu'il a arrêté un combattant quelques minutes avant qu'il ne puisse déclencher un engin explosif au milieu de civils faisant des courses dans un marché populaire dans la ville de Baqouba, capitale provinciale de Diyala.

Massacres d'Albou Nimr

Le président du comité de sécurité du conseil provincial de l'Anbar Naeem al-Koud a affirmé que les forces de sécurité ont arrêtés deux éléments de l'EIIS qui supervisaient des campagnes de tueries en masse menées par le groupe contredes centaines de membres de la tribu d'Albou Nimr entre 2014 et 2015.

Une force du Service de sécurité nationale a arrêté des combattants mardi. Ils opéraient en tant qu'éléments de sécurité dans le diwan des « soldats » de l'EIIS à Fallouja.

C'est un progrès important par les forces de sécurité « poursuivant les terroristes impliqués dans l'effusion de sang des innocents », a-t-il dit.

Al-Koud, qui appartient à la tribu d'Albou Nimr, a précisé que la tribu « a sacrifié beaucoup de ses membres en raison de sa loyauté à et sa défense de la patrie », notant que l'EIIS a tué au moins 1.200 des hommes de tribu d'Albou Nimr.

Il a appelé à « la création de hauts comités pour enquêter sur les responsables et ceux impliqués dans ces massacres », et à fournir une indemnité équitable aux familles des victimes et aider à reconstruire leurs maisons détruites par l'EIIS.

Aimez-vous cet article?
0
0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 caractères restants (1500 MAX)