Sécurité

Heurts entre des milices pro-russes et des combattants des tribus à Daraa

Waleed Abou al-Khair au Caire

image

De la fumée s’élève au-dessus de tentes appartenant à des tribus incendiées par des miliciens de la 8e Brigade de Daraa appuyée par la Russie. [Photo fournie par Daraa 24]

De féroces combats ont éclaté dimanche 13 septembre dans la province syrienne de Daraa entre des combattants de tribaux locales et des miliciens de la 8e brigade du 5e corps d’armée appuyé par la Russie, faisant des blessés des deux côtés, a indiqué un activiste local.

Par ailleurs, les assassinats se poursuivent à grande échelle dans plusieurs régions de cette province méridionale, a expliqué à Diyaruna l’activiste de Daraa Jumaa al-Masalmeh.

Ces affrontements entre des miliciens de la 8e brigade et des combattants tribaux de la région d’al-Ghariya al-Sharqiyah ont fait au moins deux morts dans les rangs de la 8e brigade et en ont blessé plusieurs autres, a continué al-Masalmeh.

Un combattant des tribus a par ailleurs été tué et plusieurs autres ont été blessés.

image

Mohammed al-Jawabreh, ancien membre de l’opposition syrienne, a été assassiné à Daraa. [Photo fournie par la Horan Free League]

image

Des combats ont éclaté dans la province de Daraa entre d’anciens éléments de l’opposition et les forces du régime syrien et les milices appuyées par la Russie. [Photo fournie par la Horan Free League]

L’état d’alerte a été déclaré dans la région, et un grand nombre de miliciens de la 8e brigade ont été déployés pour empêcher que les combats se répandent dans la province, a-t-il poursuivi.

Ces miliciens ont incendié les tentes appartenant aux tribus locales, a-t-il ajouté, et ils ont encerclé et arrêté un grand nombre de personnes.

Des agitations incessantes

La semaine dernière, une délégation du régime syrien composée de responsables militaires de plusieurs branches a rencontré les commandants de la 8e brigade dans la campagne de Daraa, a fait savoir l’Observatoire syrien des droits de l’homme.

Sous la pression de la Russie, a ajouté l’observatoire, le régime a accepté de travailler à un règlement complet du statut des miliciens de la 8e brigade.

De nombreux miliciens avaient appartenu à d’anciens groupes de l’opposition, et ils sont encore poursuivis par le régime, en violation des accords de réconciliation négociés par la Russie qui devaient régler leur statut.

Les assassinats et les attaques visant les soldats du régime et ceux qui collaborent avec eux se poursuivent, a continué al-Masalmeh, avec douze incidents survenus ces jours derniers.

Cheikh Mouhammad Jamal al-Jalam, alias « Abou al-Baraa », responsable au sein de la commission centrale de Daraa, a fait partie des personnes tuées, tout comme Mohammed Salah Jalal, un officier des renseignements du régime, abattu dans la localité de Kahil, dans l’est de Daraa.

Un ancien commandant des forces de l’opposition, Mohammed al-Jawabreh, a également été assassiné, a-t-il conclu, ajoutant qu’il avait probablement été abattu par le régime.

Aimez-vous cet article?
0
0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 caractères restants (1500 MAX)