Sécurité

Une unité des FDS détruit une cellule de 7 membres de l'EIIS à Deir Ezzor

Par Waleed Abou al-Khair au Caire

image

L'unité des forces spéciales des Forces démocratiques syriennes a arrêté les sept membres d'une cellule de l'EIIS dans la province syrienne de Deir Ezzor. [Photo fournie par le Département des médias des Forces démocratiques syriennes]

Une unité des forces spéciales des Forces démocratiques syriennes (FDS) a arrêté les membres d'une cellule de « l'État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS) dans la province orientale de Deir Ezzor, a déclaré un officier des FDS.

Le commandement des forces antiterroristes kurdes syriennes (HAT) a mené l'opération dans la ville d'al-Shuheil, a déclaré l'officier des FDS Farhad Khoja à Diyaruna.

L'unité a saisi une grande quantité d'explosifs, d'engins explosifs improvisés (EEI), d'armes à feu personnelles, d'armes de moyen calibre et de grenades propulsées par roquettes trouvées en possession des membres de la cellule, a-t-il indiqué.

Un certain nombre d'appareils de communication figuraient parmi les articles saisis.

image

Les mines, les engins explosifs improvisés et les roquettes exposés ici ont été retrouvés en possession d'une cellule de l'EIIS à Deir Ezzor. [Photo fournie par le Département des médias des Forces démocratiques syriennes]

image

Des fils de cuivre utilisés pour connecter des explosifs sont affichés ici, ainsi que des dispositifs de communication trouvés en possession d'une cellule de l'EIIS appréhendée à Deir Ezzor. [Photo fournie par le Département des médias des Forces démocratiques syriennes]

Au cours des enquêtes préliminaires, a dit Khoja, les sept membres de la cellule ont admis qu'ils étaient responsables des récents assassinats et attentats à la bombe à Deir Ezzor.

L'opération a mis en lumière certaines des méthodes de communication utilisées par les membres de la cellule, a-t-il ajouté, notant que cette découverte devrait aider à l'appréhension d'autres éléments de l'EIIS.

Les enquêteurs ont appris que chacun des membres de la cellule avait un rôle spécifique et que les tâches étaient exécutées de manière hiérarchique, a expliqué Khoja.

« Ces dernières semaines, les équipes de sécurité ont arrêté les membres de plus de 10 cellules terroristes qui avaient mené des attaques dans la région de Deir Ezzor », a-t-il fait savoir.

« Mais ce groupe de sept est le plus important », a-t-il ajouté, « et a infligé le plus de dégâts en termes de vies et de biens ».

Les opérations de sécurité se poursuivent dans de nombreuses zones afin de retrouver les restes et les cellules de l'EIIS, a-t-il déclaré, y compris dans la ville de Darnaj et ses environs et la ville de Diban al-Latwa et ses environs.

Ces opérations sont rendues plus difficiles par le terrain désertique de la région, qui est parsemé de camps de bergers et de petites maisons dispersées qui nécessitent une fouille approfondie, a souligné Khoja.

Aimez-vous cet article?
0
0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 caractères restants (1500 MAX)