Sécurité

Les forces irakiennes recherchent les éléments restants de l'EIIS à Diyala, dans les provinces de Salaheddine  

Khalid al-Taie

image

Le 28 juillet, des troupes irakiennes de la 5e division de l'armée ratissent la région de Hawi al-Azim dans la province de Diyala à la recherche des éléments restants de l'EIIS. [Photo fournie par le ministère irakien de la Défense]

Les forces irakiennes ont été déployées dans les zones le long de la frontière administrative séparant les provinces de Diyala et de Salaheddine où les derniers éléments de « l'État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS) sont actifs, a déclaré un responsable jeudi 3 septembre.

Des renforts de sécurité ont été déployés dans les villages de ces zones à la suite d'une attaque armée qui a tué quatre membres de la même famille dimanche, a déclaré à Diyaruna Abdoul Jabbar al-Obeidi, administrateur du district d'al-Azim dans le nord de Diyala.

Les derniers éléments de l'EIIS ont visé le village d'al-Hitawiyin dans le nord de la province, a-t-il dit.

L'attaque a incité les forces conjointes de la 5e division de l'armée, de la police fédérale et de la mobilisation tribale à rechercher les restes et les cachettes de l'EIIS dans les villages et les zones adjacentes à Salaheddine, a-t-il indiqué.

image

Les commandants militaires se sont réunis le 24 juin pour discuter des plans de sécurisation des villages du district d'al-Azim dans la province de Diyala. [Photo fournie par le ministère irakien de la Défense]

Des éléments de l'EIIS sont présents dans des zones situées le long de la rive de la rivière al-Azim du côté de Salaheddine, a déclaré al-Obeidi, en particulier la zone qui s'étend de la ville d'al-Douluiya au village d'Albou Issa.

Ces zones, riches en ruisseaux, cultures et roseaux, offrent aux militants un havre et une rampe de lancement pour les attaques contre les villages voisins, principalement al-Hitawiyin et la région de Hawi al-Azim, a-t-il souligné.

Les forces de sécurité ont détruit trois cachettes de l'EIIS à l'est de la rivière d'al-Azim en direction de la rivière Diyala, du bassin de Sinsil et de Wadi Janat, et ont fait sauter un certain nombre d'engins explosifs improvisés (EEI) au cours de l'opération.

Aucun militant n'a été arrêté ou tué lors de l'opération, a fait savoir al-Obeidi.

Pour empêcher efficacement les attaques de l'EIIS, a-t-il dit, des points de contrôle de sécurité ont été érigés et des patrouilles ont été déployées.

Al-Obeidi a exhorté les autorités à poursuivre les opérations jusqu'à ce que toutes ces zones soient sécurisées, soulignant que les attaques terroristes ont poussé les gens à envisager de quitter leurs maisons pour d'autres villages.

Le gouvernement irakien lutte-t-il efficacement contre le terrorisme ?
0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 caractères restants (1500 MAX)