Sécurité

Le Service antiterroriste irakien contrecarre les attaques de l'EIIS grâce à des mesures préventives

Par Khalid al-Taie

image

Des membres du Service antiterroriste irakien (CTS) font une descente dans une grotte dans les montagnes Qara Jogh, à l'ouest de Ninive, dans le cadre d'une opération de sécurité contre les éléments restants de l'EIIS le 18 août. [Photo fournie par le CTS]

Le service antiterroriste irakien (CTS) a réussi à contrecarrer de nombreuses attaques des éléments restants de « l'État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS) au cours des deux derniers mois, a déclaré à Diyaruna le porte-parole du CTS, Sabah al-Numan.

Les forces d'élite ont lancé des opérations préventives qui ciblent les cachettes du groupe, a-t-il indiqué.

Leur stratégie se concentre d'abord sur « les opérations de sécurité préventive », a-t-il dit. « Nos forces mènent des enquêtes rigoureuses sur les terroristes et collectent des données auprès de plusieurs sources sur leurs points de rassemblement et leurs cachettes ».

Cela est suivi par des raids et des opérations de débarquement dans les zones montagneuses et désertiques qui ne peuvent être atteintes qu'avec un soutien aérien, a-t-il fait savoir.

image

Des éléments de l'EIIS capturés par le service antiterroriste irakien sont photographiés le 21 août. [Photo fournie par le CTS]

« Nous utilisons l'armée de l'air irakienne pour effectuer des atterrissages sur des cibles terroristes et nous coordonnons avec les avions de la coalition internationale pour les bombarder », a-t-il ajouté.

Ces opérations « ont contrecarré de nombreuses tentatives de l'ennemi de se préparer à des attaques terroristes à partir de cachettes qui, selon eux, ne pourraient pas être découvertes par le suivi et la surveillance », a expliqué al-Numan.

« Grâce à nos opérations préventives, nous avons pu déjouer les plans des terroristes et contrecarrer leurs attaques avant qu'elles ne puissent être menées », a-t-il dit, notant que plusieurs maisons de repos ont été détruites dans le nord de Krikouk, la chaîne de montagnes Qarah Jogh. (ouest de Ninive) et le sud de Ninive.

Au cours des deux derniers mois, le CTS a arrêté 35 éléments de l'EIIS, dont 10 militants dont les repaires dans la ville d'al-Sharqat, dans le nord de Salaheddine et dans l'ouest de l'Anbar ont été attaqués le 21 août.

De même le 18 août, 10 militants ont été tués et neuf grottes ont été détruites dans une opération du CTS soutenue par la couverture aérienne irakienne et de la coalition dans les montagnes de Qara Jogh.

Les récentes attaques des éléments restants de l'EIIS n'indiquent pas une augmentation de l'activité du groupe, a déclaré al-Numan. Ces attaques sont limitées et ont lieu dans des zones reculées dans le but d'attirer l'attention des médias.

« Nos renseignements montrent qu'ils essaient de mener des attaques, mais nos premières interventions continuent de déjouer leurs plans », a-t-il poursuivi.

Il est difficile d'estimer le nombre d'éléments restants de l'EIIS, mais ils sont principalement concentrés dans le nord de Diyala et le sud de Kirkouk, ainsi que dans les déserts de l'Anbar et de Ninive, a-t-il dit.

Le Service antiterroriste coopère avec d'autres organes de sécurité et de renseignement pour éradiquer ces restes « tôt ou tard », a déclaré al-Numan.

Aimez-vous cet article?

0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 / 1500