Sécurité

Le Service irakien de lutte contre le terrorisme traque les restes de l'EIIS dans les zones montagneuses

Par Khalid al-Taie

image

Le 26 juin, des troupes du Service irakien de lutte contre le terrorisme attaquent une cachette de l'EIIS en Irak. [Photo fournie par les Forces d'opérations spéciales irakiennes]

Les combattants du Service irakien de lutte contre le terrorisme (CTS), soutenus par des avions de combat de la coalition irakienne et internationale, ont mené de nouvelles attaques contre les éléments restants de "l'État islamique en Irak et en Syrie" (EIIS) dans le nord de la province de Salaheddine.

Les opérations ont entraîné la mort de 24 éléments de l'EIIS au cours des deux derniers jours en ciblant les grottes et les tunnels où ils se cachaient dans les montagnes d'al-Khanouka.

Ces attaques étaient les dernières d'une série d'opérations similaires du Service irakien de lutte contre le terrorisme dans les montagnes Makhmour et le désert de Hatra dans la province de Ninive et Wadi Houran dans la province de l'Anbar, qui ont conduit à la mort et à l'arrestation de dizaines d'éléments de l'EIIS au cours des dernières semaines.

Les opérations dans les montagnes d'al-Khanouka sont intervenues au lendemain d'une opération du 24 juin dans les montagnes de Qara Jogh dans le district de Makhmour, qui a entraîné la mort de 12 militants, a déclaré à Diyaruna le porte-parole du Service irakien de lutte contre le terrorisme, Sabah al-Numan.

image

Des éléments de l'EIIS de la "province du sud" du groupe ont été arrêtés par les forces du Service irakien de lutte contre le terrorisme lors d'une opération de sécurité de qualité en mai. [Photo fournie par le Service irakien de lutte contre le terrorisme]

Des avions de la coalition internationale au cours de cette opération ont effectué 59 frappes aériennes sur des grottes et des cachettes dans lesquelles les terroristes étaient enfermés, a-t-il indiqué.

'Les pires jours'

Les opérations du Service irakien de lutte contre le terrorisme sont menées "sur la base d'un effort de renseignement substantiel", a-t-il dit, notant qu'elles ont réussi à mettre l'ennemi sur le pied arrière, forçant les éléments de l'EIIS à s'abriter et à s'abstenir de bouger de peur d'être pris pour cible.

"Les éléments restants [de l'EIIS] qui se cachent dans les zones montagneuses traversent leurs pires journées car ils souffrent dans un isolement extrême", a souligné al-Numan.

Ils sont "incapables de résister à nos opérations intensives contre eux, qui ont frappé leurs terriers les plus fortifiés et secrets", a-t-il ajouté.

L'EIIS tente, par ses efforts de propagande en ligne, "de cacher les faits et les lourdes pertes humaines qu'il subit aux mains de nos combattants, ainsi que la perte de la plupart de ses sources d'approvisionnement logistique", a-t-il déclaré.

"Nous avons mené des frappes puissantes contre les restes terroristes, ainsi que des raids et des ratissages réussis dans le désert et le long des frontières occidentales du pays", a affirmé al-Numan.

"Ces poursuites s'intensifient et atteignent toutes les zones où les terroristes pourraient se cacher", a-t-il ajouté.

Renforcer la sécurité des prisons

Parallèlement à ces efforts, le Service irakien de lutte contre le terrorisme a commencé à mener des campagnes d'inspection pour sécuriser la zone autour des prisons, notamment la prison d'al-Hut dans la ville méridionale d'al-Nasiriya.

Le régiment de la province de Dhi Qar du service a effectué la semaine dernière des tâches de ratissage périodiques à proximité de la prison d'al-Hut et de ses environs, a déclaré al-Numan.

Le but de l'opération était de "renforcer la fortification" dans les zones entourant la prison, a-t-il dit, notant que toutes les prisons en Irak sont "sécurisées et soumises à une surveillance stricte, et qu'elles ne sont pas menacées".

Le gouvernement irakien lutte-t-il efficacement contre le terrorisme ?
0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 caractères restants (1500 MAX)