Sécurité

L’Irak annonce l’arrestation d’un haut responsable de l’EIIS

Khalid al-Taie

image

Abdoul Nasser Qardash, un dirigeant de l’EIIS, a été arrêté par les forces irakiennes en coordination avec les Forces démocratiques syriennes. [Photo fournie par le ministère irakien de la Défense]

Un haut dirigeant de « l’État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS) qui supervisait la production de gaz moutarde utilisé dans des attaques contre les forces irakiennes a été arrêté, a fait savoir le ministère irakien de la Défense mercredi 20 mai.

Abdoul Naser Qardash, de son vrai nom Taha Abdoul Rahim Abdoullah Bakr al-Ghassani, est né à Tal Afar en 1967 et vivait dans le quartier de Moushairafa à Mossoul.

Abdoul Naser Qardash « n’est pas la même personne qu’Abdoullah Qardash, qui a pris la direction de l’EIIS après qu’Abou Bakr al-Baghdadi a été tué en octobre », a précisé à Diyaruna l’expert en renseignement Fadel Abou Ragheef.

Les services de renseignement irakiens ont arrêté Qardash après avoir longtemps suivi ses mouvements en coopération avec les Forces démocratiques syriennes (FDS), a-t-il indiqué.

Son arrestation « a eu lieu il y a plusieurs mois, mais n’a pas été annoncée avant la fin des enquêtes sur les affaires terroristes dans lesquelles Qardash était impliqué », a-t-il déclaré.

« Un leader dangereux »

Qardash est un « leader dangereux qui a joué un rôle majeur dans la fabrication, le développement et l’équipement d’armes chimiques pour [l’EIIS] », a fait savoir Abou Ragheef, qui a ajouté que cet activiste est un expert dans la fabrication de bombes.

« C’est une figure terroriste de premier plan qui a été impliquée dans des dizaines, voire des centaines d’attentats et de bombardements au cours de la dernière décennie à Kirkouk, à Mossoul et dans la province de Salaheddine », a déclaré Abou Ragheef.

Qardash a « occupé plusieurs postes de haut niveau pendant le règne d’al-Baghdadi sur [l’EIIS], parmi lesquels celui de wali de Mossoul, Kirkouk et al-Jazeera, ainsi que wali des provinces syriennes d’al-Hasakeh, Deir Ezzor et al-Raqqa », a-t-il déclaré.

Il supervisait également la fabrication et le développement, mettant en place des usines pour fournir des armes, des explosifs et des pistolets à silencieux à la wilayat de l’EIIS, a-t-il précisé.

Grâce aux relations étroites entre Qardash et al-Baghdadi (plusieurs rapports indiquent qu’ils se seraient rencontrés plus de 100 fois), il était considéré comme le commandant en chef qui a supervisé la bataille de Kobani et les offensives pour contrôler Palmyre, Alep et Damas.

Il a également supervisé les batailles à al-Bab, et enfin la bataille d’al-Baghouz qui a vu la défaite du groupe terroriste.

Il a également été chargé par al-Baghdadi de mener des négociations entre l’EIIS et d’autres factions et groupes extrémistes, a ajouté Abou Ragheef.

Le dernier poste qu’il a occupé avant son arrestation était « le poste d’adjoint [au leader de l’EIIS] Abdoullah Qardash », selon Abou Ragheef.

Son arrestation est un « coup dur pour le groupe », mais la menace de l’EIIS demeure, a-t-il conclu, ce qui exige la poursuite des opérations de sécurité pour mettre fin à la menace du groupe une fois pour toutes.

Aimez-vous cet article?
0
0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 caractères restants (1500 MAX)