Sécurité

Les forces irakiennes tuent 8 des éléments restants de l'EIIS à Salaheddine

Par Khalid al-Taie

image

Le 28 mars, des membres du régiment tactique de la police de Salaheddine recherchent des éléments restants de l'EIIS dans des régions reculées de la province. [Photo fournie par le régiment tactique de Salaheddine]

Huit des éléments restants de "l’État islamique en Irak et en Syrie" (EIIS) ont été tués lors d'opérations de sécurité dans le nord de la province de Salaheddine, a annoncé mercredi 20 mai la direction de la police de Salaheddine.

La police a reçu mardi des informations selon lesquelles cinq éléments de l'EIIS s'étaient infiltrés dans la province et se rendaient à al-Sukariyat, à environ 40 kilomètres de profondeur dans l'île du district de Baiji, a déclaré le directeur des médias de la police de Salaheddine, le général de brigade Mohammed al-Jabouri.

La direction a immédiatement mis en place une grande force de régiments d'urgence, d'opérations spéciales (SWAT), de régiment tactique, de troupes de renseignement et de lutte contre le terrorisme, en plus d'unités d'ingénierie des explosifs, a-t-il dit à Diyaruna.

"Les forces se sont dirigées vers la zone où se trouvaient les terroristes et de violents affrontements ont suivi au cours desquels les cinq terroristes ont été tués", selon al-Jabouri.

Il n'y a eu aucune victime dans les rangs des forces de sécurité, a-t-il dit, ajoutant qu'elles avaient également saisi une camionnette et une moto appartenant aux éléments de l'EIIS.

Dans un autre incident, des forces conjointes de la police de Salaheddine et des unités des forces de sécurité des provinces de Ninive et de l'Anbar ont attaqué une cachette dans la zone d'al-Jazeera s'étendant jusqu'au district de Hatra, a-t-il déclaré.

"L'attaque a tué trois terroristes qui se sont terrés sur le site", a-t-il fait savoir.

Les zones désertiques de l'ouest de Salaheddine sont sécurisées, a déclaré al-Jabouri, notant que "toute infiltration ou brèche par l'ennemi est rapidement détectée et combattue".

Des informations provenant de sources de renseignement ainsi que de citoyens qui coopèrent avec la police "fournissent le soutien nécessaire au succès de toutes nos opérations", a-t-il ajouté.

L'EIIS souffre gravement d'un manque de partisans parmi le peuple, a-t-il dit, "ce qui nous donne à notre tour plus de force et de détermination pour retrouver [les restes de l'EIIS]".

Aimez-vous cet article?

0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 / 1500