Sécurité

Les forces irakiennes et la coalition frappent les cachettes de l'EIIS à Kirkouk

Par Khalid al-Taie

image

Le 18 mai, des membres du service antiterroriste irakien (SAT) ont mené une opération contre les cachettes de l'EIIS dans le nord-ouest de Kirkoul. [Photo fournie par le SAT irakien]  

Le service d'élite antiterroriste irakien (SAT) a lancé lundi 18 mai des frappes préventives contre les cachettes de "l'État islamique en Irak et en Syrie" (EIIS) dans le nord-ouest de Kirkouk.

Une force du SAT du 2e Commandement des opérations spéciales, appuyée par des avions de la coalition, a effectué une mission de sécurité dans le district d'al-Debs, a déclaré à Diyaruna le porte-parole du SAT, Sabah al-Numan.

"Des avions de la coalition ont lancé au moins 11 frappes sur des sites terroristes identifiés sur la base d'informations que le SAT a reçues de sources de renseignement", a-t-il annoncé.

Les frappes ont entraîné la destruction de huit grottes dans la chaîne de montagnes d'al-Ghourra qui ont servi de cachettes et de caches de stockage pour les éléments restants de l'EIIS, a-t-il indiqué.

image

Une opération du 18 mai par le SAT et des avions de la coalition a entraîné la destruction de huit cachettes de l'EIIS et la mort d'un certain nombre de militants. [Photo fournie par le SAT irakien]

Les violents bombardements ont également entraîné la mort d'un certain nombre de militants, a-t-il dit, "mais leur nombre ne peut pas encore être déterminé car les frappes ont complètement effacé les cachettes, les réduisant en décombres".

Les forces de sécurité ont également effectué un large ratissage de la zone près des collines pour s'assurer qu'il n'y avait pas d'autres cachettes de l'EIIS, a-t-il ajouté.

Attaques préventives

La dernière attaque fait partie d'une stratégie du SAT plus large visant à mener des frappes préventives basées sur un effort de renseignement de haut niveau et une coordination avec la coalition internationale, a déclaré al-Numan.

"Cette attaque affirme que nous continuons à déraciner et à frapper les terroristes où qu'ils se trouvent, et que nous ne leur permettrons pas de prendre pied en toute sécurité [en Irak]", a-t-il dit.

La récente période a vu une augmentation des attaques de l'EIIS dans les zones montagneuses et désertiques dans le but de remonter le moral du groupe, a indiqué al-Numan.

Les derniers éléments de l'EIIS cherchent à exploiter la situation dans le pays, ainsi que la pandémie du coronavirus (COVID-19), a-t-il expliqué, mais "nos forces les recherchent et feront tout leur possible pour les empêcher d'avoir la possibilité de se regrouper" .

Aimez-vous cet article?
0
0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 caractères restants (1500 MAX)