Terrorisme

Des éléments de l'EIIS incendient des terres agricoles à Ninive

Khalid al-Taie

image

Des éléments restants de l'EIIS ont mis le feu à des terres agricoles dans le sud du district de Makhmour, dans la province de Ninive. [Photo diffusée sur les réseaux sociaux]

Des éléments de « l'État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS) ont incendié de vastes étendues de terres agricoles dans le district de Makhmour, dans la province de Ninive, a fait savoir un responsable irakien mercredi 13 mai.

Des membres restants de l'EIIS ont mis le feu à des champs de blé et à d'autres terres agricoles dans des villages proches de la plaine de Qara Jogh, dont Bir Dawood, Sawan et Karsour dans le district de Qaraj, au sud de Makhmour, a rapporté Razkar Mohammed Ismail, maire du district, à Diyaruna.

« Ces incendies ont englouti de vastes étendues de terre pour un total d'environ 400 dunams, causant d'importantes pertes financières pour les agriculteurs », a-t-il déclaré.

Ce mois-ci, des milliers d'agriculteurs ont commencé à récolter leur blé, leur orge et d'autres céréales dans les provinces du nord de l'Irak.

image

La saison des récoltes de blé et d'orge a démarré ce mois-ci dans la province de Ninive et les autres provinces du nord de l'Irak. [Photo fournie par le bureau de presse de la Direction de l'agriculture de Ninive]

Les forces de sécurité avaient déjà mis en place des mesures de précaution pour protéger les terres agricoles contre les menace d'incendie de l'EIIS, a précisé Ismail.

« Mais en raison de l'étendue des terres cultivées, parfois situées dans des zones reculées proches des repaires des terroristes, les sécuriser toutes devient une tâche difficile, en particulier les terres des douze villages du sud de Makhmour », a-t-il indiqué.

Des unités de l'armée et des équipes de la sécurité civile redoublent d'efforts pour surveiller les terres agricoles, a-t-il fait savoir, ajoutant qu'elles sont rejointes par des agriculteurs et des volontaires des villages.

Plusieurs directives concernant la récolte des cultures ont également été publiées, a-t-il déclaré, stipulant notamment que « la récolte doit être effectuée collectivement sous la supervision des forces de sécurité, en particulier dans les champs qui s'étendent vers des zones élevées ».

La récolte doit avoir lieu de l'aube au coucher du soleil, a-t-il ajouté.

Hausse des activités de l'EIIS

« Ces deux derniers mois, les éléments de l'EIIS ont intensifié leurs activités terroristes à partir de leurs bases secrètes dans la montagne de Qara Jogh et les plaines de Qaraj », a expliqué Ismail.

Ils ont lancé plusieurs attaques à l'aide d'engins explosifs improvisés (EEI), a-t-il rapporté, ajoutant qu'au cours d'une embuscade tendue il y a deux semaines, deux soldats de la 14e division de l'armée irakienne avaient trouvé la mort.

Des opérations de recherche des repaires de l'EIIS sont en cours, a souligné Ismail, notant que « les terroristes tirent profit de leur très bonne connaissance de la topographie de la région, qui leur confère une plus grande capacité à se déplacer, à s'échapper et à se cacher dans des grottes difficiles à détecter ».

Ismail a appelé au renforcement de la sécurité dans les zones montagneuses de Makhmour, à la destruction des lignes de ravitaillement des activistes et à la destruction de tous leurs repaires.

Aimez-vous cet article?
0
0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 caractères restants (1500 MAX)