Politique

La tension remonte après la violation du cessez-le-feu à Idlib

Par Waleed Abou al-Khair au Caire

image

Deux membres des Casques Blancs examinent une maison détruite dans les bombardements du régime syrien de la ville de Kansafra à Idlib. [Photo de la Défense civile syrienne]

Après une période de calme qui a connu une pause des frappes aériennes, bombardements et combats, il y a denouvelles tensions dans la zone rurale sud d'Idlib et sur les bords de la province de Lattaquié suite aux bombardements du régime syrien, a affirmé un activiste local.

Le régime syrien avait suspendu ses bombardements, suite à la mise en œuvre d'un cessez-le-feu qui a introduit une période d'accalmie relativement longue, a affirmé l'activiste d'idlib Haissam al-Idlibi à Diyaruna.

Les zones ciblées par les nouveaux tirs d'artillerie comprennent Kafr Aweed et Kansafra dans la région de Jabal al-Zawiya au sud d'Idlib, et Tardeen et al-Kinda dans la région de Jabal al-Akrad à Lattaquié rurale, poursuit-il.

« Les nouveaux bombardements du régime ont provoqué la panique parmi les civils qui sont rentrés récemment des camps pour déplacés à leurs villes et village dans la zone désignée de désescalade», a-t-il confié.

image

La fumée monte face aux bombardements renouvelés de villages dans la zone rurale sud d'Idlib. [Photo de la Défense civile syrienne]

image

Un bulldozer exploité par les Casques Blancs retirent les débris d'une route à Idlib rurale. [Photo de la Défense civile syrienne]

Un nombre d'entre eux ont choisi de retourner aux camps, « de peur que la situation ne s'aggrave et que la région tombe à nouveau sous les intenses frappes aériennes et bombardements russes et syriens », a-t-il ajouté.

En plus des bombardements du régime syrien, poursuit al-Idlibi, la violation de la trêve comprend des affrontements entre les groupes de l’opposition armée et des extrémistes, en particulier sur les axes al-Fateera et Maarat Alia-Saraqeb au sud d'Idlib rurale.

Mais la tension était plus forte à Sahl al-Ghab, où un groupe d'hommes armés se sont infiltrés dans les zones contrôlées par le régime et se sont affrontés aux forces stationnés dans les villes d'al-Manara et Tanjara, a-t-il affirmé.

Des dizaines de soldats du régime syrien et combattants alliés au régime ont été tués ou blessés dans cette attaque, a-t-il signalé, notant également que des rapports disant que les forces du régime ont capturé des membres d'un groupe de l’opposition armée au sud d'Idlib rurale.

Aimez-vous cet article?
0
0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 caractères restants (1500 MAX)