NOUVELLES D’IRAK
Terrorisme

Le bilan des morts de l'explosion d'une bombe dans le marché d'Afrin devrait augmenter

Par Waleed Abou al-Khair au Caire

image

Un membre des Casques blancs se tient au milieu de la fumée et des débris après l'explosion d'une bombe mardi 28 avril dans la ville d'Afrin, dans la province d'Alep. [Photo de la défense civile syrienne]  

Une bombe qui a explosé mardi 28 avril dans un marché populaire de la ville d'Afrin, dans le nord-ouest d'Alep, a tué au moins 46 personnes, a déclaré l'Observatoire syrien des droits de l'homme.

Le nombre de morts devrait augmenter, car certains des blessés sont dans un état critique, a déclaré à Diyaruna le militant des médias Tariq al-Ahmed.

Aucune liste des noms des victimes n'a encore été divulguée, car certains des corps ont été carbonisés au-delà de l'imagination lors de l'incendie qui a suivi, a déclaré al-Ahmed.

Plus de la moitié des victimes sont des civils qui vivaient dans la région ou se trouvaient sur le marché, a-t-il dit. Au moins 10 enfants étaient parmi les morts, a-t-il ajouté, et environ 60 personnes ont été blessées à la suite de l'explosion.

image

Un pompier des Casques blancs a éteint un incendie mardi 28 avril suite à l'explosion d'un camion-citerne transportant du carburant dans le centre-ville d'Afrin. [Photo de la défense civile syrienne]

image

De la fumée s'échappe de l'endroit où une bombe a explosé mardi 28 avril dans un marché populaire d'Afrin. [Photo de la défense civile syrienne]

image

Une explosion, mardi 28 avril, dans la ville d'Alep d'Afrin, a mis le feu à des voitures et tué et blessé des dizaines de personnes, pour la plupart des civils. [Photo de la défense civile syrienne]

Les informations préliminaires indiquent que l'explosion massive a été exacerbée par l'explosion d'un camion-citerne transportant du carburant qui était présent dans la région, a-t-il noté, avec les incendies provoqués par le carburant qui en ont résulté et ont entravé les opérations de sauvetage.

L'explosion s'est produite à l'entrée d'un marché populaire du centre-ville entre les ronds-points d'al-Siyassa et d'al-Saraya, près du centre de recrutement d'un groupe de l'opposition armé, a déclaré al-Ahmed.

Cette zone est généralement peuplée de civils, a-t-il dit, surtout avant l'iftar.

Les équipes des Casques blancs retirent les décombres de la zone dans le cadre d'une recherche continue de personnes disparues, a-t-il fait savoir, le bilan final devant être publié en attendant la fin des recherches.

Aucune partie n'a revendiqué la responsabilité de l'attentat jusqu'ici, a déclaré al-Ahmed, notant que la zone était sous le contrôle d'un certain nombre de groupes de l'opposition syrienne qui se sont affrontés ces derniers jours dans une lutte pour l'influence.

Le département d'État américain a dénoncé l'attaque, a rapporté l'AFP.

"De tels actes de lâcheté et de mal sont inacceptables de quelque côté que ce soit dans ce conflit", a déclaré la porte-parole Morgan Ortagus.

Aimez-vous cet article?

0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 / 1500