NOUVELLES D’IRAK
Santé

Des bénévoles d'Idlib se mobilisent pour lutter contre le coronavirus

Waleed Abou al-Khair au Caire

image

Des bénévoles dans le nord de la Syrie cousent des masques médicaux qui seront distribués gratuitement aux personnes déplacées dans la région. [Photo fournie par le Centre de presse d'Idlib]

Face à une grave pénurie de matériel et d'équipements médicaux de base pour faire face à la pandémie du nouveau coronavirus (COVID-19), des organisations médicales, humanitaires et de secours à Idlib, en Syrie, ont lancé une campagne de bénévolat.

Toutes les organisations et les personnes qui souhaitent se porter volontaires pour lutter contre la propagation du coronavirus ont été invitées à unir leurs forces pour le faire, a déclaré à Diyaruna Khaled al-Khatib, membre des Casques blancs.

La Direction de la santé du gouvernement intérimaire syrien de l'opposition et les Casques blancs ont lancé une initiative volontaire couvrant toutes les zones de la province d'Idlib qui sont hors du contrôle du régime syrien, a-t-il rapporté.

Cet effort conjoint vise à mettre en œuvre des mesures préventives pour empêcher la propagation du coronavirus dans la région et à préparer une réponse d'urgence globale au cas où il se propagerait, a expliqué al-Khatib.

image

Un membre des Casques blancs effectue un examen médical à domicile. [Photo fournie par la protection civile syrienne]

image

Une équipe de Casques blancs désinfecte un camp de déplacés à Idlib. [Photo fournie par la protection civile syrienne]

Cette campagne se déroulera en deux phases, a-t-il expliqué.

Dans un premier temps seront évaluées toutes les organisations humanitaires et médicales opérant dans la région afin de s'assurer que toutes les zones de la province sont couvertes, chaque organisation devant couvrir une zone spécifique.

Durant la deuxième phase, les bénévoles seront répartis entre les différentes zones identifiées lors de la première phase, de sorte que chaque zone dispose du nombre de bénévoles nécessaires.

Les bénévoles ayant reçu une formation spécialisée seront placés dans les zones où ils sont le plus nécessaires, a précisé al-Khatib.

Mesures de précaution

Des mesures de précaution sont mises en œuvre pour prévenir une épidémie, a-t-il noté, même si aucune infection de coronavirus n'a encore été enregistrée à Idlib.

Les Casques blancs et d'autres organisations ont travaillé dur pour désinfecter des dizaines de bâtiments, de rues, de quartiers et de camps de déplacés, a-t-il rapporté, en plus de mener des campagnes de sensibilisation pour prévenir les infections.

« L'idée derrière la campagne des bénévoles était d'éviter le chevauchement des activités en cours liées à la pandémie de coronavirus et d'organiser et d'unifier les efforts autant que possible », a-t-il déclaré.

Certains postes médicaux ont été dédiés à l'accueil des patients infectés en cas d'épidémie, a-t-il noté.

« Toutes ces activités sont menées avec des ressources très limitées, car la région manque gravement du type de matériel médical nécessaire pour répondre à l'épidémie, en particulier de ventilateurs », a-t-il ajouté.

Aimez-vous cet article?

0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 / 1500