Sécurité

Les forces irakiennes recherchent les derniers éléments de l'EIIS à al-Rautba

Par Khalid al-Taie

image

Un soldat irakien vérifie les papiers d'identité d'un chauffeur de camion à un poste de contrôle dans la province d'al-Rautba, à l'ouest de l'Anbar, le 14 janvier. [Photo fournie par le ministère irakien de la Défense]

Les forces irakiennes ont lancé une recherche massive des éléments restants "l'État islamique en Irak et en Syrie" (EIIS) dans le désert entourant al-Rautba dans l'ouest de la province de l'Anbar, a déclaré le gouverneur d'Al-Rautba, Imad al-Doulaimi, jeudi 9 avril.

L'opération intervient dans le sillage de l'intensification des activités terroristes dans la région.

Plus récemment, des éléments de l'EIIS ont attaqué un poste de sécurité dans la zone du Kilo 45 avec des mortiers et des mitrailleuses le 5 avril, tuant deux soldats et en blessant trois autres, selon un communiqué officiel.

"De grandes unités du commandement des opérations de l'Anbar et de la 1ère division de l'armée ont pris part à l'opération, ainsi que des membres de la police d'al-Rautba, du 20e régiment d'urgence, des Forces de mobilisation populaire (PMF) et des forces tribales", a déclaré al-Doulaimi à Diyaruna.

image

Des soldats irakiens supervisent le retrait des barrières en béton des routes dans la ville d'al-Rautba le 24 avril 2019, après l'amélioration des conditions de sécurité. [Photo fournie par le bureau du gouverneur d'al-Rautba]

Il s'agit "de l'une des plus grandes opérations de sécurité en termes d'échelle des forces participantes et de l'étendue de la zone ciblée", a-t-il souligné.

La mission de sécurité se concentrera sur le ratissage des zones accidentées entourant le centre d'al-Rautba pour découvrir toute cachette secrète de l'EIIS, a-t-il annoncé.

Les opérations de l'EIIS prennent aujourd'hui la forme d'une guérilla qui vise des barrages routiers ou des postes militaires dans des endroits reculés où la sécurité est laxiste, a indiqué al-Doulaimi.

"Ce n'est pas une indication qu'ils reprennent des forces ou que leur capacité à lancer une attaque s'améliore", a-t-il ajouté.

"Le groupe n'a pas de grands camps ou points de rassemblement et ne se compose que de restes dispersés dans le désert déguisés en bergers", a-t-il expliqué. "Ils profitent des conditions météorologiques et du vaste désert pour se déplacer inaperçus et mener leurs opérations rapidement".

Les forces irakiennes ont l'expertise nécessaire pour "faire face à toute augmentation des activités terroristes et l'écraser", a affirmé al-Doulaimi.

Aimez-vous cet article?

0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 / 1500