Sécurité

Trois éléments de l’EIIS abattus par les forces irakiennes à Wadi al-Tharthar

Khalid al-Taie

image

Les forces irakiennes ont mené une opération dans les régions situées à l’ouest de Wadi al-Tharthar destinée à rechercher les repaires des résidus de l’EIIS le 10 mars. [Photo fournie par le ministère irakien de la Défense]

Les forces irakiennes de sécurité ont abattu trois des derniers éléments de « l’État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS) lors d’une opération militaire lancée à Wadi al-Tharthar, a fait savoir à Diyaruna un porte-parole de l’armée irakienne, ce mercredi 1er avril.

Des forces conjointes du commandement des opérations dans Salaheddine, de la police locale et des Forces de la mobilisation populaire (FMP), appuyées par une couverture aérienne irakienne, ont lancé mardi une opération sur sept axes à Wadi al-Tharthar, dans l’ouest de la province de Salaheddine, a indiqué le porte-parole du commandement, le général de brigade Firas Bashar Sabri.

Cette opération a été lancée après que le commandement eut reçu des rapports des renseignements et des informations de reconnaissance aérienne sur les mouvements de l’EIIS dans cette région.

« Nos troupes ont alors lancé des opérations de traque des résidus et des repaires de l’EIIS dans les régions désertiques s’étendant de l’est à l’ouest de Wadi al-Tharthar, en direction de l’île de Hatra, dans le sud de la province de Ninive », a-t-il ajouté.

image

Des commandants irakiens inspectent les fortifications de sécurité dans les zones situées dans l’ouest de la province de Salaheddine, sur cette photo postée le 9 février 2020. [Photo fournie par la Direction de la police de Salaheddine]

Lors de ces opérations de recherche, « un petit pick-up ennemi a été repéré, qui transportait des produits alimentaires secs, des médicaments et du carburant », a-t-il précisé, ajoutant qu’un appareil de l’armée de l’air irakienne l’avait détruit et avaient tué les trois militants qui se trouvaient à son bord.

Une présence « négligeable » de l’EIIS

Cette opération d‘une seule journée a également permis « la découverte de trois maisons de repos qui ont été incendiées, après avoir détruit les articles de soutien logistique qu’elles contenaient », a ajouté Sabri.

Il existe une présence « négligeable » de l’EIIS sur l’île al-Tharthar, qui « ne représente aucune menace importante pour la sécurité publique », a-t-il poursuivi.

Les zones situées dans l’ouest de Salaheddine sont pour l’essentiel sécurisées, a ajouté Sabri. « Nos forces mènent en permanence leurs missions de sécurité pour bloquer les terroristes et les frapper immédiatement. »

« Nous menons des campagnes intensives de reconnaissance aérienne et de renseignements pour suivre et traquer les mouvements ou les activités inhabituels et intervenir immédiatement pour repousser les éventuelles menaces terroristes », a-t-il ajouté.

« Nous travaillons en équipe, avec la coopération de la population locale, qui nous guide vers les repaires des terroristes et nous aide à faire échouer les complots terroristes », a conclu Sabri, soulignant que leur mission se poursuivra jusqu’à ce que la menace de l’EIIS soit totalement éradiquée.

Aimez-vous cet article?
0
0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 caractères restants (1500 MAX)