Sécurité

Les milices pro-iraniennes tentent de recruter les jeunes Irakiens

Hassan al-Obeidi à Bagdad

image

Des combattants irakiens de Haraket al-Nujaba défilent lors d'une parade militaire à Bagdad, le 31 mai 2019. [Ahmed al-Rubaye/AFP]

Les milices pro-iraniennes redoublent d'efforts pour recruter des adolescents et des jeunes dans plusieurs villes du nord et de l'ouest de l'Irak, ont expliqué des responsables de la sécurité et des activistes.

La Kataib Hezbollah, Harakat al-Nujaba et Saraya al-Khorasani sont quelques-unes des milices qui s'en prennent aux jeunes Irakiens vulnérables, ont-ils ajouté, soulignant que ces milices envisagent d'utiliser ces recrues pour poursuivre les desseins de l'Iran en Irak et dans la région.

Ces initiatives constituent une menace pour la stabilité et la sécurité de l'Irak, ont-ils poursuivi.

Ces milices profitent de la pauvreté des gens, alors que les communautés se reconstituent après avoir été sous le joug de « l'État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS), en promettant de l'argent aux nouvelles recrues et en leur accordant ce qu'elles décrivent comme une « immunité » s'ils les rejoignent.

Dans la ville frontalière d'al-Qaim, dans la province de l'Anbar, plusieurs parents ont expliqué à la police que leurs enfants avaient reçu des « formulaires de volontariat » d'une milice pro-iranienne, a indiqué à Diyaruna un haut responsable irakien à al-Qaim.

S'ils acceptent de rejoindre les rangs de cette milice, ils se voient offrir un salaire mensuel et des primes, a ajouté ce responsable, demandant à ce que son identité ne soit pas révélée.

« La police a vérifié cette information auprès de plusieurs individus et plusieurs familles de la ville », a-t-il poursuivi. « Le point positif est que les locaux ne sont que peu réceptifs à ces campagnes. »

« Ces milices cherchent à implanter des agents locaux à l'intérieur de plusieurs villes où elles sont présentes, afin que lorsque le nouveau gouvernement sera mis en place, elles puissent réapparaître sous une nouvelle forme », a-t-il expliqué.

« Elles s'efforcent également de montrer que leurs opérations hostiles contre la coalition internationale qui aide l'Irak dans sa guerre contre le terrorisme ont les faveurs de tous Irakiens, ce qui est loin d'être le cas », a-t-il poursuivi.

« Chacun sait très bien qu'elles opèrent sous la direction de l'Iran », a-t-il ajouté.

Cheikh Mazahim al-Huwayet, porte-parole des tribus du nord de Ninive, a décrit une situation similaire dans la province de Ninive.

« Les milices cherchent à recruter des jeunes et même des enfants dans plusieurs régions de Ninive sous de multiples prétextes », a-t-il expliqué à Diyaruna.

« Elles souhaitent disposer de fidèles dans la région afin que si elles partent, il y ait toujours des personnes pour répandre leur idéologie et mener leurs attaques », a-t-il ajouté.

Motifs cachés de l'Iran

Mohammed al-Jubouri, qui a demandé à utiliser un pseudonyme pour protéger sa famille, a expliqué à Diyaruna que son fils de 16 ans avait presque été recruté par Harakat al-Nujaba, mais que sa famille avait réussi à l'empêcher de commettre une grave erreur.

L'adolescent avait été approché alors qu'il travaillait dans un magasin à al-Biaj, au sud de Mossoul, et « qu'il lui avait été promis une arme, un badge qui lui assurerait l'immunité, et un salaire mensuel de 400 000 dinars irakiens (339 USD), le double de ce qu'il gagne », a précisé son père.

« Je n'en aurais rien su si sa mère ne m'en avait pas parlé quelques jours plus tard », a poursuivi al-Jubouri. « Grâce à Dieu, nous avons juste eu le temps de l'empêcher de tomber dans les abysses. »

Ces milices ont des projets plus importants que de seulement implanter des agents et des partisans de l'Iran au sein de la population locale, a expliqué l'expert irakien en sécurité Fouad Ali.

« Elles se livrent à des trafics d'antiquités, de drogue et de matériel interdit en Syrie, puis de là au Hezbollah libanais, et réciproquement, et elles pourraient utiliser des recrues pour ces activités illicites », a-t-il raconté à Diyaruna.

Ceux qui s'engagent volontairement dans ces milices ne sont pas différents de ceux qui opèrent dans les rangs de l'EIIS, et tous font du tort à la nation irakienne, a-t-il affirmé.

Les efforts de recrutement de ces milices visant les adolescents et les jeunes constituent un autre faux pas de ces « outils de l'Iran », a expliqué à Diyaruna le président du parti Mustaqbal et ancien député irakien Entifadh Qanbar.

Après la mort du haut général iranien Qassem Soleimani et du commandant en second des Forces de la mobilisation populaire Abou Mahdi al-Muhandis, a-t-il poursuivi, les milices pro-iraniennes en Irak sont aujourd'hui sans leader et à la dérive.

Ces milices « réclament une direction », a-t-il poursuivi, et sont impatientes de solliciter l'appui du régime iranien en lui apportant de nouvelles recrues.

« Mais désormais, la partie est finie », a conclu Qanbar, soulignant que la plupart des Irakiens ne se laissent plus aussi facilement duper par les plans du régime iranien et de ses intermédiaires.

Aimez-vous cet article?
2
3 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 caractères restants (1500 MAX)

Cela est mauvais. Cette hypocrisie et diffamation des moudjahidines qui ont défendu leurs vies et honneur. Ce qui se passe maintenant est que vous défendez les forces de l'occupation qui ont violé toutes les normes et lois. Les gens sont sortis dans de grandes manifestations et ont dit leur mot. Non, non à l'Amérique ! Le Conseil des représentants a voté pour le départ de ces forces et il a dit qu'elles n'étaient pas les bienvenues car elles ont violé l'accord entre les deux côtés. Ces actes tendent à apaiser l'Amérique et Israël. Cependant, les moudjahidines resteront, et le sang des martyrs ne partira pas en vain. Vos occupants partiront humiliés, avec la volonté de Dieu. L'Irak est pour les irakiens, et l'Amérique et ses cohortes paieront un prix très élevé.

Répondre

Au nom de Dieu, le Plus Gracieux, le Plus Miséricordieux. "O vous qui croyez! Si une personne méchante vient à vous avec des nouvelles, vérifiez la vérité, de peur que vous ne fassiez du mal aux gens sans le savoir, et que vous deveniez ensuite plein de repentir pour ce que vous avez fait". Ce site Web est un mensonge qui vise à renverser la République islamique d'Iran et les Forces de mobilisation populaire et leurs factions. Par conséquent, frères et sœurs, vérifiez les nouvelles et sachez quelle est leur source fiable. Il y en a qui veulent renverser la sage marja’iya (autorité religieuse) et les Forces de mobilisation populaire irakienne et leurs factions sous prétexte qu’elles sont soutenues par l’Iran. C'est faux. Par conséquent, faites attention aux nouvelles publiées sur les sites de médias sociaux et aux canaux malveillants qui tentent de diviser et de distraire l'unité chiite irakienne en particulier. Veuillez être prudents et compréhensifs. Il s'agit d'un article trivial et d'une annonce payante.

Répondre

Bien fait pour avoir répondu à cette information mensongère sur les braves gens de l'Irak.

Répondre