Santé

Mesures préventives pour protéger les déplacés internes irakiens contre le coronavirus

Par Khalid al-Taie

image

Une équipe de la défense civile irakienne pulvérise du désinfectant dans une tente du camp d'al-Karama dans la province de Salaheddine le 6 mars pour empêcher la propagation du coronavirus COVID 19. [Photo fournie par le ministère irakien des migrations]

Les autorités irakiennes ont lancé une série de mesures préventives pour réduire le risque de contracter le coronavirus pour les familles des camps de déplacés.

Aucun cas suspect d'infection par le coronavirus COVID-19 n'a été enregistré à ce jour parmi les personnes déplacées à l'intérieur du pays (PDI), a déclaré un responsable à Diyaruna lundi 9 mars.

Le ministère des Migrations et des Déplacements a pris un certain nombre de mesures de précaution pour protéger ceux qui ont été déplacés par "l’État islamique en Irak et en Syrie" (EIIS) et vivent maintenant dans des camps à cause du coronavirus, a déclaré Ali Jahankir, directeur général du département des affaires de la branche du ministère.

Ils ont commencé dimanche à déployer des équipes spéciales pour désinfecter et stériliser tous les camps situés au sud de la ville de Mossoul, a-t-il dit.

image

Un Irakien lit une brochure le 5 mars pour sensibiliser au danger du coronavirus COVID 19 et aux moyens de le prévenir. [Photo fournie par le ministère irakien de la Santé]

Vendredi dernier, les équipes de la défense civile ont stérilisé et pulvérisé du désinfectant dans le camp d'al-Karama près de la ville de Tikrit dans la province de Salaheddine et dans les camps de déplacés à Samarra, a-t-il déclaré.

Les autorités cherchent à répondre aux besoins de stérilisation et de désinfection de tous les camps, a-t-il ajouté.

"Les administrations des camps ont commencé à recevoir des fournitures médicales, des stérilisateurs et des détergents à distribuer aux familles déplacées", a indiqué Jahankir.

"Quelque 350 000 masques sont distribués aux déplacés", a-t-il dit, notant que le premier lot de 15 000 masques avait été remis dimanche.

Campagnes de sensibilisation

Les mesures préventives comprennent "l'émission d'instructions strictes à toutes les administrations des camps pour restreindre les entrées et sorties des camps et la sensibilisation au virus et comment l'éviter", a-t-il noté.

"Les décisions et procédures de l'exécutif ne sont pas suffisantes s'il n'y a pas de sensibilisation du public pour se protéger contre le virus et empêcher sa transmission", a souligné Jahankir.

Les autorités gouvernementales ont commencé à mener des campagnes de sensibilisation face à face, à distribuer des tracts et des affiches et à diffuser des programmes télévisés qui avertissent de la manière dont le virus se propage et comment l'éviter.

La cellule de crise chargée de lutter contre le coronavirus a décidé de fermer tous les cafés, clubs, parcs et autres lieux de rassemblement public, et de suspendre les écoles et les universités jusqu'au 21 mars dans tout le pays, a déclaré Jahankir.

Les passages frontaliers avec l'Iran ont également été fermés et les échanges commerciaux entre les deux pays ont été temporairement suspendus, a-t-il dit.

Les Irakiens qui se trouvent actuellement en Iran ont été informés qu'ils avaient jusqu'à la mi-mars pour retourner en Irak, a-t-il ajouté.

Six nouveaux cas de coronavirus ont été confirmés dans les provinces d'al-Muthanna, l'Anbar, Dhi Qar, Najaf, Bagdad et Maysan, a annoncé dimanche le ministère irakien de la Santé.

Depuis que le premier cas a été signalé le 24 février, le nombre d'infections par le coronavirus en Irak a atteint 61 cas confirmés, et deux décès annoncés le 5 mars.

Aimez-vous cet article?
0
0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 caractères restants (1500 MAX)