Sécurité

Arrestation de deux responsables de l'EIIS par les FDS lors d'un raid à Deir Ezzor

Waleed Abou al-Khair au Caire

image

Le 1er mars, les Forces démocratiques syriennes ont arrêté Sufyan Sayed al-Dandah et son frère Marwan Sayed al-Dandah, deux membres opérationnels de l'EIIS, lors d'une opération dans la province de Deir Ezzor. [Photo fournie par les Forces démocratiques syriennes]

Les Forces démocratiques syriennes (FDS) ont arrêté dimanche 1er mars deux responsables qualifiés de « dangereux » de « l'État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS) lors d'un raid contre leur repaire dans l'est de la province de Deir Ezzor.

Ce raid, mené par les forces spéciales des FDS en coordination avec la coalition internationale, a été effectué après une longue surveillance, ont indiqué les FDS.

Il s'inscrivait dans le cadre d'une vaste campagne des FDS et de diverses agences de sécurité dans la région destinée à traquer toutes les cellules dormantes abandonnées par le groupe.

Ces forces de sécurité ont arrêté Sufyan Sayed al-Dandah et son frère Marwan Sayed al-Dandah lors d'une opération contre la maison où ils se cachaient dans la localité d'Abou Hammam, a expliqué Ammar Saleh, un activiste de Deir Ezzor, à Diyaruna.

image

Le responsable de l'EIIS Sufyan Sayed al-Dandah vu lors d'un discours prononcé devant le groupe sur cette capture d'écran extraite d'une vidéo postée par le Centre de l'Euphrate contre la violence et le terrorisme.

image

Les Forces démocratiques syriennes exposent les armes et les documents trouvés en la possession de deux éléments de l'EIIS qu'elles ont arrêtés le 1er mars à Deir Ezzor. [Photo fournie par les Forces démocratiques syriennes]

Tous deux étaient originaires de Gharanij, également dans la région d'Albou Kamal, et avaient récemment changé à plusieurs reprises de caches et de lieux, a-t-il ajouté.

Il a attribué le succès de cette opération au travail des forces spéciales et à la surveillance effectuée au préalable par les services de renseignement.

Cela a permis d'identifier leur repaire et de mener cette opération avec succès et de les arrêter, a-t-il poursuivi.

Outre le grand professionnalisme des forces de sécurité, la coopération des habitants de la région qui rejettent l'idéologie extrémiste propagée par l'EIIS a grandement contribué au succès de cette opération, a-t-il continué.

« Un coup sérieux porté au groupe »

Saleh a décrit Sufyan Sayed al-Dandah comme « l'un des maîtres à penser du groupe », ajoutant qu'il avait diffusé de nombreuses vidéos de propagande appelant les jeunes hommes à rejoindre le groupe et à combattre dans ses rangs.

Son arrestation a été « un coup sérieux porté au groupe », qui tente de faire un comeback en propageant son idéologie déviante parmi la population civile, a indiqué Saleh.

Il a souligné que cette opération à Abou Hammam avait fourni la preuve de l'implication de ces deux frères dans des actes de terrorisme qui avaient visé la population civile et les membres des FDS dans la région.

Parmi les objets trouvés dans leur repaire se trouvaient des appareils de communication, des armes, des munitions, ainsi que des publications et de la propagande de l'EIIS, a-t-il ajouté.

Saleh a pointé le déclin évident du nombre d'attaques menées par les cellules dormantes de l'EIIS dans la région, l'attribuant aux opérations continues de la sécurité des FDS et de la coalition internationale.

Aimez-vous cet article?

0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 / 1500