Société

Salaheddine lance un plan destiné à faciliter le retour des DI

Khalid al-Taie

image

Un policier irakien vérifie les papiers d'un conducteur dans le cadre des mesures de sécurité visant à renforcer la stabilité dans la province de Salaheddine, sur cette photo postée le 18 novembre 2018. [Photo fournie par la Direction de la police de Salaheddine]

Les autorités locales de Salaheddine ont lancé un plan destiné à faciliter le retour des familles déplacées par le terrorisme vers leurs lieux de résidence d'origine.

Ce plan vise à lever tous les obstacles et toutes les difficultés qui empêchent le retour des familles déplacées dans leurs foyers, a expliqué à Diyaruna le gouverneur de Salaheddine Ammar Jabr, ce mercredi 4 mars.

Ce nouveau plan prévoit plusieurs mesures, notamment la fin du remplissage par ces revenants de la fiche d'informations de sécurité nécessaire pour franchir les postes de sécurité pour rentrer dans leurs zones de résidence, a-t-il indiqué.

« Nous avons supprimé cette fiche et demandons désormais seulement aux revenants de présenter leur carte d'identité unique ou une identification officielle aux postes de sécurité, avant de les laisser entrer librement », a ajouté Jabr.

image

Un DI irakien rentré dans son lieu de résidence dans la province de Salaheddine reçoit une subvention financière du gouvernement, le 28 juin 2019, pour l'aider à se réinstaller et à reprendre sa vie. [Photo fournie par le ministère iranien des Migrations]

La province accentue également ses efforts pour améliorer la sécurité dans les zones libérées afin d'inciter plus d'habitants à mettre fin à leur déplacement et reprendre leur vie d'avant, a-t-il poursuivi.

« Plus de 4000 policiers démis de leurs fonctions ont été réintégrés afin de renforcer la stabilité et de rassurer les personnes désireuses de rentrer sur le fait que la situation sécuritaire dans la province est stable », a-t-il précisé.

Renforcement des mesures de sécurité

Les autorités locales sont déterminées à renforcer la coordination avec toutes les unités de sécurité pour protéger les villes et leurs faubourgs, éradiquer les résidus terroristes dans les zones éloignées, et combler les brèches par lesquelles ils pourraient s'infiltrer, a poursuivi Jabr.

« Les activités terroristes se sont sensiblement réduites et il n'y a plus que quelques atteintes limitées à la sécurité de temps à autre dans la province », a-t-il indiqué.

Le gouvernement travaille à développer et réhabiliter les services publics, et à reconstruire les maisons qui ont été détruites lors des opérations contre « l'État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS).

Ce plan prévoit de s'adresser au gouvernement central pour accroître l'indemnisation des personnes affectées par les activités terroristes, a poursuivi Jabr.

Il prévoit également de se tourner vers les organisations internationales pour qu'elles concentrent leurs efforts sur la fourniture d'une aide à la reconstruction aux habitants de Salaheddine, a-t-il continué.

La reconstruction des biens des citoyens « n'avance pas aussi rapidement que ce qui est nécessaire, et nous avons besoin d'un soutien exceptionnel pour pouvoir surmonter ce défi », a-t-il affirmé.

Près de 70 % des familles déplacées sont rentrées dans leurs foyers à Salaheddine, qui compte une population de 1,5 million de personnes, selon Jabr.

Aimez-vous cet article?
0
0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 caractères restants (1500 MAX)