Sécurité

Vingt membres de l'EIIS arrêtés lors d'opérations irakiennes des renseignements

Khalid al-Taie

image

Cet élément de l'EIIS a été arrêté lors d'une opération de sécurité dans le district d'al-Ishaqi, au nord de Bagdad, le 22 août 2019. [Photo fournie par le ministère irakien de la Défense]

Les Services irakiens de lutte contre le terrorisme (CTS) ont intensifié leurs opérations de renseignement en vue de retrouver les derniers membres et les cellules de « l'État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS).

Depuis début février, les services de renseignement irakiens ont arrêté au moins 20 éléments de l'EIIS lors d'opérations dans le nord et l'ouest de l'Irak, notamment à Hammam al-Alil, Makhmour, al-Qayyarah, al-Mutaybija et Barawna, ont fait savoir les CTS mercredi 12 février.

Parmi les personnes arrêtées se trouvait un chef de la défense aérienne de l'EIIS dont l'identifié n'a pas été révélée, ainsi que d'anciens combattants et d'autres personnes qui ont fourni un soutien logistique et des informations aux activistes et ont fait passer clandestinement leurs familles du camp syrien d'al-Hol en Irak en utilisant de faux papiers d'identité.

Quatre éléments qui constituaient une cellule terroriste à Ramadi ont également été arrêtés.

Les CTS ont récemment démantelé deux cellules dangereuses, l'une dans la ville d'al-Karma, dans l'Anbar, et l'autre au sud de la ville de Kirkouk, a déclaré à Diyaruna le porte-parole des CTS Sabah al-Numan.

Parmi les membres de la cellule se trouvait un haut responsable, a-t-il rapporté, indiquant que les informations préliminaires indiquent qu'ils avaient l'intention de perpétrer des attentats terroristes à Bagdad et dans l'Anbar.

Les plans de l'EIIS déjoués

« Leurs plans ont été déjoués et ils ont été arrêtés lors d'opérations préventives basées sur un effort d'information remarquable et en coordination avec le reste des agences de renseignement et de sécurité », a déclaré al-Numan.

« Nous avons renforcé nos opérations de renseignement, et elles sont aujourd'hui plus actives que jamais et obtiennent des résultats en démantelant les réseaux de l'EIIS actifs et dormants et en éliminant les terroristes dangereux », a-t-il fait savoir.

L'EIIS tente de « se regrouper et de restaurer sa structure organisationnelle, en s'appuyant sur les dirigeants et les combattants qui lui restent », a-t-il expliqué.

Le groupe se concentre sur « les tentatives visant à inciter la population des villages et des zones isolés à être solidaire avec eux et à les soutenir afin d'y reconstruire leurs foyers », a indiqué al-Numan.

Cependant, « nos informations confirment que ces tentatives échouent, car la population est aujourd'hui plus consciente et ne se laissera plus duper par des terroristes qui ont commis d'innombrables massacres et sont responsables de leur déplacement et de la destruction de leurs régions », a-t-il conclu.

Aimez-vous cet article?
2
0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 caractères restants (1500 MAX)