Énergie

Irak 'suspendra' les transferts pour le gaz iranien à l'expiration de l'exemption américaine selon une banque

AFP

image

Cette photo montre les dollars américains et les riyals iraniens dans un bureau de change à Bassoraا le 6 novembre 2018. [Haidar Mohammed Ali/AFP]

La banque à travers laquelle l'Irak paie pour les importations de gaz iranien pour alimenter ses réseaux a affirmé mardi 21 janvier qu'elle arrêterait de traiter les paiements si une exemption cruciale des sanctions américaines expire le mois prochain.

« Nous arrêterons. C'est aussi simple que cela», a affirmé Faissal al-Haimus président de la Banque de commerce d'Irak (TBI).

Le secteur d'électricité irakien dépend de l'Iran pour environ un tiers des approvisionnements.

Au milieu de hautes tensions, les États-Unis ont imposé des sanctions sévères sur le secteur de l'énergie iranien en 2018 mais a accordé l'Irak une série d'exemptions temporaires pendant les 15 derniers mois pour lui permettre d'acheter du gaz de Téhéran.

Bagdad paie pour les importations en déposant les dinars irakiens dans un compte à la banque de l'État TBI, que l'Iran est techniquement autorisé à utiliser pour acheter les marchandises non frappées de sanctions.

Mais si l'exemption accordée à l'Irak n'est pas renouvelée le mois prochain, la TBI arrêtera le traitement de paiements, a indiqué Haimus.

« Si l'exemption expire, bien sûr la TBI ne paiera pas pour le gaz et ne traitera avec aucune entité iranienne sur le gaz et l'électricité. Absolument», a-t-il souligné.

« En tant que banque, la chose la plus importante est que nous sommes conformes (aux règlements internationaux). C'est pourquoi les gens nous font confiance», a ajouté le président.

Toute entité qui traite avec les institutions ou pays qui sont sur la liste noire des États-Unis peut être frappée de sanctions secondaires, qui limitent son accès aux dollars américains.

L'exemption a protégé l'Irak de ces sanctions, lui permettant de continuer l'importation d'environ 1400 MW d'électricité et 28 millions de mètres cubes de gaz de l'Iran.

Aimez-vous cet article?
2
0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 caractères restants (1500 MAX)