https://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/features/2020/01/13/feature-06

×
×
Terrorisme |

Les forces irakiennes déjouent des attaques de l'EIIS à Bagdad

Par Khalid al-Taie

image

Les forces irakiennes recherchent des éléments restants de l'EIIS près du fleuve du Tigre au nord de Bagdad le 22 juillet. [Photo fournie par le ministère irakien de la Défense]

Les forces irakiennes ont déjoué des attaques terroristes à Bagdad que des éléments restants de "l'Etat islamique en Irak et en Syrie" (EIIS) prévoyaient de lancer depuis le nord de la capitale, a déclaré lundi 13 janvier un responsable militaire irakien à Diyaruna.

Après la conclusion de la huitième phase de la campagne de sécurité Volonté de victoire il y a deux semaines, le Commandement des opérations conjointes a reçu des informations de ses sources de renseignement selon lesquelles des terroristes planifiaient des attaques à Bagdad, a déclaré le porte-parole du commandement, le général de division Tahseen al-Khafaji.

"Ils ont choisi des zones au nord de la capitale, en particulier dans le district d'al-Tarmiyah, comme rampe de lancement pour leurs opérations vers le cœur de la capitale", a-t-il dit.

Le commandement des opérations de Bagdad, la 59e brigade de la 6e division de l'armée et la 37e brigade de la 9e division blindée ont lancé une recherche à grande échelle dans ces zones, a indiqué al-Khafaji.

L'opération de deux jours, surnommée "Paix Prometteuse", a été lancée le 9 janvier avec la participation du commandement de l'armée de l'air irakienne et des avions de l'armée, a-t-il déclaré à Diyaruna.

'Message aux terroristes'

L'opération a obtenu des résultats significatifs, a-t-il dit, ajoutant: "nous avons réussi à contrecarrer les plans des terroristes et à leur envoyer un message selon lequel, quels que soient leurs efforts, ils ne pourront pas nous échapper".

"Nous surveillons leurs mouvements partout et pouvons les atteindre et les tuer ou les arrêter", a-t-il affirmé.

"Nous avons réussi à repousser la menace des terroristes en ne leur permettant pas de prendre pied près de la capitale ou d'utiliser des terres agricoles, des arbres et la végétation dense d'al-Tarmiyah comme couverture", a noté al-Khafaji.

"Trois maisons de repos [de l'EIIS] ont été incendiées et au moins 20 personnes recherchées ont été arrêtées dans le cadre d'affaires terroristes", a-t-il déclaré.

Au cours de l'opération, une "cachette de l'EIIS dans les vergers d'al-Hussayba" a été découverte et un grand nombre de roquettes, projectiles et engins explosifs improvisés (EEI) ont été découverts, a fait savoir vendredi la cellule des médias de sécurité.

Des stocks de munitions et d'obus de mortier ont également été découverts, indique le rapport, notant qu'une zone de 200 kilomètres carrés a été fouillée au nord de Bagdad.

Parallèlement à l'opération, les forces de police fédérales des 3e et 6e divisions ont tué huit éléments restants de l'EIIS dans le sud de Kirkouk, a déclaré al-Khafaji.

Quatre villages et zones isolés ont également été nettoyés après que les forces de sécurité les eurent atteintes pour la première fois, a-t-il ajouté.

Le gouvernement irakien lutte-t-il efficacement contre le terrorisme ?
0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire
Captcha