https://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/features/2019/12/16/feature-05

×
×
Sécurité |

La récente vidéo publiée par l'EIIS est un tissu de contre-vérités, selon les responsables irakiens

Khalid al-Taie

image

Des membres des services irakiens du contre-terrorisme mènent une opération pour débarrasser l'île de Kanous, proche de la ville d'al-Sharqat, dans la province de Salaheddine, des derniers éléments de l'EIIS, le 10 septembre. [Photo fournie par la Cellule tactique irakienne]

Des comptes en ligne affiliés à « l'État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS) ont publié dimanche 15 décembre une vidéo affirmant que le groupe n'avait subi « aucune perte » lors d'une récente opération qui a visé des repaires de l'EIIS dans la province de Salaheddine.

Cette vidéo parle de l'opération Black Dirt, lancée le 10 septembre par les forces spéciales irakiennes avec l'appui des appareils de la coalition internationale contre les résidus de l'EIIS sur l'île de Kanous, proche de la ville d'al-Sharqat, dans le nord de la province de Salaheddine.

Dans cette vidéo, le groupe affirme qu'aucun de ses éléments qui étaient présents sur cette île de Kanous au moment de ces frappes n'a été blessé, en dépit du fait que les appareils de la coalition aient largué près de 36 000 kilos d'explosifs.

Au moins 25 éléments de l'EIIS ont été tués par les frappes aériennes et les opérations au sol qui ont visé leurs tunnels et leurs refuges, avait expliqué le maire d'al-Sharqat, Ali Dawdah, à Diyaruna en octobre.

image

L'EIIS a publié une vidéo affirmant à tort que l'opération du 10 septembre sur l'île de Kanous n'avait causé aucune perte dans ses rangs. Sur cette photo, des soldats des services irakiens du contre-terrorisme participent à l'opération qui a permis de neutraliser 25 éléments de l'EIIS. [Photo fournie par la Cellule tactique irakienne]

Ceux qui ont tenté de s'échapper en bateau par le Tigre ont été abattus sur le champ, a-t-il ajouté.

« Les affirmations de l'EIIS sont des contre-vérités »

« Comme d'habitude, l'EIIS ment pour tenter de masquer ses défaites et de rehausser le moral de ses derniers éléments », a expliqué un responsable local d'al-Sharqat à Diyaruna.

Avec cette récente vidéo, l'EIIS cherche à « inverser la réalité et dénier les récentes pertes subies par ses éléments sur l'île de Kanous, qui était un important centre de commandement du groupe », a précisé le président du district d'Ashur, Jirjis al-Hijab.

L'île de Kanous a connu « l'une des attaques les plus dures et les plus importantes contre les terroristes, lors de laquelle les avions de la coalition ont largué des dizaines de tonnes de bombes sur l'île, dont la superficie ne dépasse pas quatre kilomètres carrés », a-t-il précisé.

Tous les tunnels et les abris souterrains appartenant à l'EIIS ont été détruits lors de cette opération, a-t-il ajouté.

« Ce fut une attaque meurtrière, et il est risible que le groupe affirme que ses résidus qui se terraient dans ces repaires y aient survécu », a continué al-Hijab.

Le lieutenant-général Abdoul Wahab al-Saadi, ancien commandant en second des services antiterroristes (CTS), qui a conduit cette attaque, « a inspecté cette île à pied avec ses soldats et nous a assuré que les éléments de l'EIIS avaient tous été neutralisés », a-t-il indiqué.

Depuis cette attaque, l'île « n'a connu aucune activité terroriste, à l'exception d'une infiltration il y a quelques jours, quand nos caméras thermiques ont détecté trois terroristes », a ajouté al-Hijab.

Ces militants, qui ont été pourchassés par les forces de sécurité, ont fait exploser un engin explosif qui a blessé un membre de la sécurité et ont réussi à s'échapper, a-t-il déclaré.

À l'exception de cette attaque, les caméras qui surveillent en permanence l'île, les deux rives du Tigre et les zones de végétation qui s'étendent jusqu'aux collines de Makhmour n'ont détecté aucun mouvement suspect, a-t-il ajouté.

« Cela prouve bien que les affirmations de l'EIIS sont fausses », a poursuivi al-Hijab.

L'EIIS a tout perdu et s'effondre, a-t-il ajouté. « Quelles que soient ses tentatives, le groupe ne pourra plus retrouver des forces et reconstituer ses rangs. »

« Personne ne sera dupe de la propagande futile [de l'EIIS] et les habitants, y compris les enfants, rejettent son idéologie et ses crimes », a-t-il conclu.

Aimez-vous cet article?
2
NON
1 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire

Pourquoi le maire n'a-t-il pas fourni quelques photos des pertes subies par l'EIIS? De cette façon, il aurait pu étayer ses déclarations avec des preuves.

Répondre