Sécurité

L'Irak reçoit un nouvel équipement frontalier de la coalition internationale

Par Khalid al-Taie

image

La coalition internationale a fourni à l'Irak quatre bulldozers le 7 décembre dans le cadre d'un programme visant à fortifier la bande frontalière avec la Syrie. [Photo fournie par le Commandement des gardes-frontières]

Le Commandement des gardes-frontières irakiens a reçu le premier lot d'équipements lourds de la coalition internationale dans le cadre d'un programme conjoint visant à aider l'Iraq à construire des fortifications le long de sa frontière avec la Syrie.

Quatre bulldozers ont été livrés au camp de Dublin près de l'aéroport international de Bagdad samedi 7 décembre, a déclaré mardi à Diyaruna le lieutenant-général Hamid al-Husseini, commandant des garde-frontières.

Dix-huit autres machines lourdes devraient arriver avant la fin de 2019, a-t-il indiqué.

Ces machines, qui comprennent des bulldozers, des excavatrices, des pelles électriques et des niveleuses, aideront l'Irak à construire des fortifications le long de la frontière avec la Syrie, a-t-il dit.

image

Les commandants irakiens, dirigés par le commandant des garde-frontières, le lieutenant-général Hamid al-Husseini, supervisent l'arrivée de machinerie lourde fournie par la coalition internationale au Camp Dublin à Bagdad. [Photo fournie par le Commandement des gardes-frontières]

Au cours des deux dernières années, les forces des gardes-frontières ont entrepris des travaux à grande échelle pour fortifier la frontière irako-syrienne en construisant des monticules de terre, en creusant des tranchées et en érigeant une clôture électrique, a déclaré al-Husseini.

Ces efforts visent à empêcher l'infiltration des éléments de "l'État islamique en Irak et en Syrie" (EIIS) et à mettre fin aux opérations de contrebande, a-t-il souligné.

Un comité dirigé par al-Husseini a été chargé de superviser la livraison de toutes les machines. Un mémorandum d'accord a été signé avec la coalition internationale à cet égard lundi, a-t-il expliqué.

Coopération étroite avec les forces de la coalition

Les forces de la coalition travaillent dur pour renforcer les capacités défensives de l’Irak, a déclaré al-Husseini, notant qu'elles ont fourni 15000 fusils GC, des postes frontières mobiles, des équipements et véhicules militaires, dont 400 camionnettes.

Ils ont également formé les forces des gardes-frontières aux techniques de combat de base et à la lutte contre les infiltrés et les passeurs, a-t-il poursuivi.

Les efforts pour sécuriser la bande frontalière avec la Syrie relèvent du "Système syrien et irakien des exigences frontalières", un système de surveillance et de fortification que le Commandement des gardes-frontières s'efforce de compléter avec le soutien du gouvernement, a dit al-Husseini.

Le système consiste à établir trois lignes de défense parallèles distantes de 10 mètres: la première commence par une clôture métallique, la seconde se compose de barbelés et de tours de guet, tandis que la troisième ligne comprend 100 caméras thermiques à longue portée.

"Il y a deux jours, nous avons saisi des véhicules chargés de roquettes Grad qui étaient destinés à traverser notre territoire depuis la Syrie", a-t-il déclaré, ajoutant que tous ceux à bord des véhicules avaient été arrêtés.

"Nos forces travaillent jour et nuit, en coordination avec le reste des unités militaires, pour fermer toutes les échappatoires dont les restes de l'EIIS pourraient s'infiltrer", a-t-il précisé.

Aimez-vous cet article?
0
0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 caractères restants (1500 MAX)