https://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/features/2019/12/10/feature-01

×
×
Sécurité |

Signe d'une plus grande sécurité, l'Anbar supprime certains postes de contrôle

Alaa Hussain à Bagdad

image

Un poste de sécurité de la ville de Ramadi, dans la province de l'Anbar. Attestant d'une plus grande sécurité dans la province depuis le départ de l'EIIS, la police lève les postes de contrôle. [Photo fournie par la police de l'Anbar]

Constatant l'amélioration de la stabilité dans la province de l'Anbar, la police locale met en œuvre un plan de suppression de la plupart des postes de contrôle dans les villes d'ici à 2020, ont expliqué des responsables locaux à Diyaruna.

Les résultats de la police de l'Anbar se sont significativement améliorés après la libération de la province de « l'État islamique en Irak et en Syrie » ( EIIS), a indiqué le major général Hadi Kassar Erzaij, chef de la police de l'Anbar.

Une partie des forces a été intégrée dans les régiments d'urgence, l'autre lutte contre la criminalité, a-t-il expliqué à Diyaruna.

Cela a poussé le commandement de la police a élaborer un plan intégré de levée en trois étapes de nombreux postes de contrôle dans les villes, a-t-il ajouté.

image

La province de l'Anbar jouit d'une sécurité renforcée grâce aux bons résultats de la police locale. [Photo fournie par la police de l'Anbar]

La première étape a déjà été réalisée, et les travaux sont en cours pour terminer la deuxième étape en fonction d'un ensemble de priorités spécifiques définies par la direction de la police, a-t-il précisé.

L'objectif est de boucler les trois étapes de ce plan avant le début de l'année 2020, a-t-il ajouté.

Réduire le nombre de postes de sécurité permettra aux personnes de « circuler librement dans la province et renforcera l'économie et les projets de service public », a-t-il poursuivi.

Se concentrer sur le désert

Les villes de l'Anbar bénéficient actuellement de la stabilité grâce à la collaboration des tribus et des habitants avec les forces de sécurité, a expliqué Sheikh Aouad Saeed al-Jughaifi, commandant des forces tribales à Haditha.

« Toutes les villes de la province sont désormais sécurisées et jouissent d'une stabilité sans précédent », a-t-il indiqué à Diyaruna.

Les forces de sécurité doivent toutefois poursuivre leur traque des résidus de l'EIIS qui se sont enfuis dans le désert et dans les confins très étendus de l'Anbar, a-t-il ajouté.

Les leaders de la mobilisation tribale travaillent actuellement avec le commandement des opérations d'al-Jazeera et la 7e division de l'armée de terre pour sécuriser le désert de l'Anbar, a poursuivi al-Jughaifi.

Il a rappelé la « campagne de sécurité Volonté de victoire » qui a permis d'éradiquer les restes de l'EIIS de quasiment toute la région de Wadi Horan.

« Cette région était et continue d'être une source d'inquiétude en raison de son immensité », a-t-il précisé, appelant à de nouvelles opérations de sécurité pour traquer les activistes, « même s'ils ne sont plus que quelques-uns ».

Les habitants favorables à la sécurité

L'amélioration de la sécurité dans l'Anbar peut être attribuée à la nature tribale de la province et à la coopération entre les membres des tribus et les forces de sécurité, a expliqué le leader tribal Cheikh Khattab al-Suleiman.

Il existe d'autres moyens de maintenir la sécurité dans la province que les postes de sécurité, a-t-il déclaré à Diyaruna, la plus efficace étant d'autoriser les moukhtars, ces dignitaires locaux qui dirigent un village ou un quartier, à fournir un compte des individus soupçonnés d'appartenir à des cellules terroristes.

Il s'est réjoui la coopération entre les habitants de l'Anbar et les forces de sécurité et des renseignements qu'ils fournissent sur les activités suspectes, « parce qu'ils ne veulent pas voir se répéter une prise de contrôle de leur province par l'EIIS ».

« [Les habitants] savent désormais que la sécurité est une affaire de collaboration entre les civils et les forces de sécurité », a ajouté al-Suleiman, concluant qu'une meilleure sécurité dans la province va de paire avec la reprise économique.

Aimez-vous cet article?
0
NON
1 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire

O, mon Dieu, veuillez préserver la sécurité et la sûreté dans l'Anbar! Bénis soient les efforts de nos héros, qui sont de vrais héros, par Dieu!

Répondre