https://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/features/2019/12/05/feature-03

×
×
Sécurité |

Le plan de sécurité vise à mettre fin à la présence des restes de l'EIIS à Ninive

Par Khalid al-Taie

image

Les habitants de Mossoul se félicitent de l'amélioration de la stabilité de leur ville alors que les autorités locales se rendent dans leurs quartiers le 23 novembre. [Photo fournie par le ministère irakien de la Défense]

Le gouvernement local de Ninive a renforcé les mesures de sécurité afin de maintenir la stabilité dont jouit la province depuis quelques mois, a déclaré un responsable local jeudi 5 décembre.

Un nouveau plan de sécurité prend en compte les défis auxquels la province est toujours confrontée, a-t-il indiqué, à savoir la présence des restes de "l'Etat islamique en Irak et en Syrie" (EIIS) dans les montagnes et les zones désertiques le long de la frontière avec la Syrie.

Les dirigeants de la sécurité ont insisté pour que le plan soit "intégrateur et très flexible, de sorte que chaque opération ou campagne de sécurité varie en termes d'objectifs, de plans et de méthodes d'exécution", a déclaré à Diyaruna, Hashem Barifkani, vice-président du comité de sécurité du conseil provincial de Ninive.

Le plan implique une coordination entre toutes les unités participantes de l'armée, de la police, des services de renseignement et des résidents locaux, a-t-il déclaré.

image

Les troupes irakiennes de la 20e Division de l'armée procèdent à la recherche des restes de l'EIIS dans le désert de la province de Ninive le 4 août. [Photo fournie par le ministère irakien de la Défense]

Des unités militaires supplémentaires ont été déployées à al-Baaj à l'ouest de Mossoul et dans les zones situées au sud de Mossoul et au sud-est de Makhmour et Daibka, où de vastes étendues désertiques inhabitées s'étendent vers le sud jusqu'aux collines de Hamreen, a-t-il déclaré.

La 3e brigade de la 16e division d'infanterie, qui fait partie du commandement des opérations de Ninive, a renforcé ses troupes aux points de contrôle sécurisant les villes de Wana, Bartella, al-Hamdaniya et les régions situées à l'est de Mossoul.

Elle a également mis en place des embuscades et contrôlé des véhicules et des personnes pour retrouver les restes de l'EIIS.

La police locale de Ninive a "affecté deux bataillons de la force d'élite (SWAT) à mener des frappes spécifiques sur des cibles terroristes dans des zones où les rapports de renseignements indiquent des mouvements de l'EIIS ou des cellules dormantes", a déclaré Barifkani.

Frappe surprise contre l'EIIS

"Au cours des 10 derniers jours, de nombreuses frappes ont réussi à cibler des cachettes terroristes dans les montagnes d’Atshana et de Badoush avec l’aide d’un avion de la coalition internationale, a-t-il souligné.

Ces frappes "font partie des nouveaux efforts de sécurité qui reposent sur une action immédiate et surprise de l'ennemi lorsque tout renseignement est reçu sur la localisation de ses éléments", a-t-il dit.

Les frappes ont détruit plusieurs maisons de repos et tunnels dans les montagnes, tuant tous les militants qui s'y trouvaient, a déclaré Barifkani.

L’autre partie de la responsabilité en matière de sécurité incombe aux résidents locaux, a-t-il noté, car les citoyens fournissent des informations qui ont grandement aidé les forces de sécurité à retrouver la trace des restes de l’EIIS.

Aimez-vous cet article?
2
NON
1 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire
Captcha

Merci!

Répondre