https://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/features/2019/11/27/feature-04

×
×
Terrorisme |

3.524 Yézidis sauvés de l'EIIS jusqu'à présent

Par Khalid al-Taie

image

Une famille yézidie se réunit avec l'un de ses membres qui a été libéré de l'EIIS en Syrie le 2 mars. [Photo fournie par Hussein al-Qaidi, directeur du Bureau des affaires des yézidis enlevés]

La Direction irakienne des affaires des yézidis mercredi 27 novembre a annoncé que plus de 3.500 yézidis ont été sauvés jusqu'à présent de « l’État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS).

« Un total de 3.524 yézidis ont été sauvés du groupe terroriste depuis qu'il a envahi la ville de Sinjar le 3 août 2014», a affirmé Khairi Bouzani, directeur-général pour les affaires des yézidis au ministère des Waqfs et des affaires religieuses.

La plupart d'entre eux ont été libérés de la captivité, soit en Irak soit en Syrie, grâce aux efforts du Bureau pour les affaires des yézidis enlevés et autres autorités compétentes dans la région kurde, a-t-il affirmé à Diyaruna.

La majorité des survivants sont des femmes et des enfants, a-t-il dit, y compris 1.197 femmes et 1.988 enfants.

Bouzani a indiqué que 6.417 yézidis disparus après l'invasion de Sinjar par l'EIIS, ont été enlevés par les extrémistes et victimes de la traite à grande échelle.

Le destin de la plupart des 2.893 autres personnes enlevées reste inconnu, a-t-il signalé.

Des rapports indiquent la présence d'un nombre de femmes yézidis et leurs enfants au camp Al-Hol en Syrie , a-t-il affirmé, qui abrite actuellement des milliers de membres de familles de l'EIIS qui ont vécu dans la zone syrienne d'al-Baghouz avant sa libération en mars.

D'autres personnes enlevées auraient probablement été vendues par les combattants de l'EIIS et se sont déplacés vers différentes zones, a-t-il suggéré, notant qu'elles sont probablement détenues en Syrie, en Turquie et même en Irak.

L'ONU a annoncé mardi qu'elle a identifié 160 éléments de l'EIIS accusé de meurtre de yézidis en Irak en 2014 et prépare des procès contre eux.

L'équipe d'enquête de l'ONU, formée par le Conseil de sécurité de l'ONU l'année dernière, rassemblent les preuves pour mener les procès des éléments de l'EIIS qui auraient commis des crimes de guerre, crimes contre l'humanité ou génocide, a affirmé le chef de l'enquête spéciale de l'ONU sur les crimes de l'EIIS, Karim Khan.

Soutien du gouvernement

« Tous les [Yézidis] que nous libérons et sauvons sont dans un très mauvais état de santé physique et mentale», a affirmé Bouzani. « Nous les remettons à leurs familles ou proches dans les camps et suivons leur conditions et besoins».

Le ministère irakien de la Migration et Déplacement a fourni des dons financiers à 1000 survivantes d'une somme de deux millions dinars irakiens (1.680 dollars) chacune, a-t-il affirmé, ajoutant que d'autres survivantes s'ajoutent encore au programme de dons.

« Nous avons organisé récemment des réunions avec les représentants du ministère du Travail et des Affaires Sociales et la commission irakienne des droits de l'homme, qui ont promis d'allouer des salaires mensuels fixes à tous les survivants yézidis femmes et hommes», a souligné Bouzani.

Ils seront également introduits dans des programmes sociaux de réhabilitation, a-t-il précisé.

Aimez-vous cet article?
1
NON
0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire
Captcha