https://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/features/2019/11/26/feature-03

×
×
Sécurité |

Les forces irakiennes rasent les cachettes de l'EIIS dans le désert de l'Anbar

Par Khalid al-Taie

image

Les combattants tribaux brûlent les tentes appartenant aux restes de l'EIIS dans le désert autour de Rawa à l'ouest de l'Anbar le 25 septembre. [Photo du ministère irakien de la Défense]

Les forces irakiennes ont récemment détruit 20 tunnels et abris dans le désert de l'Anbar dans le cadre des efforts continus pour éliminer les restes de « L’État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS) dans les zones et les priver d'abris.

Les forces de l'armée et tribales ont traité aux restes de l'EIIS dans le désert près de la frontière syrienne ont traité « l'un des plus grands coups », a fait savoir le commandant tribal de l'Anbar Sheikh Qatari Samarmad al-Obeidi à Diyaruna mardi 26 novembre.

« De grandes unités militaires composées du Commandement des opérations Al-Jazeera, les 7e et 8e divisions de l'armée et les hommes de tribus, ont achevé samedi une opération de sécurité de 72 heures», a-t-il expliqué.

« Elles ont avancé sur des cibles précises dans le désert de l'Anbar près de la frontière avec la Syrie où des sources de renseignements ont indiqué que des cachettes de l'ennemi s'y trouvaient», a affirmé al-Obeidi.

image

L'armée irakienne et les combattants tribaux à la recherche de cachettes de l'EIIS à l'ouest du désert de l'Anbar le 28 août. [Photo du ministère irakien de la Défense]

Les raids se sont concentrés sur les zones de « Umm Tabouk, al-Shaabani et al-Jazeera, qui s'étendent vers le nord de la ville de Rawa », a-t-il précisé.

Pendant l'opération, les forces terrestres ont réussi, avec le soutien direct des avions de l'armée, à « démolir 17 tunnels et à détruire trois abris», a-t-il ajouté.

Les forces de sécurité ont découvert plusieurs types d'armes et munitions dans ces cachettes, y compris des ceintures d'explosifs, a-t-il dit, ainsi que trois véhicules et motocyclettes.

« Une grande quantité de documents ont été trouvés à l'intérieur de ces cachettes, et les services de renseignement ont examiné plus tard les informations qu'ils contenaient», a-t-il signalé.

Ils s'agissait « d'anciens registres de noms de combattants de l'EIIS », a-t-il expliqué.

Plusieurs de ceux répertoriés sont connus pour avoir être tués lors d'opérations antérieures de la sécurité irakienne, a-t-il souligné, alors que d'autres « sont déjà enregistrés auprès des services de renseignements » et sont recherchés pour être jugés.

Empêcher l'EIIS de s'implanter

Al-Obeidi a indiqué que les derniers raids étaient « une autre opération de qualité menée par nos forces pour sécuriser le désert des restes terroristes et démolir leurs bastions ».

Il a souligné le besoin de mener une reconnaissance presque au quotidien, et de ratisser le désert à la recherche de tout abri restant que les restes de l'EIIS peuvent utiliser.

L'objectif de ces activités militaires continues et de priver les restes de l'EIIS « de toute chance de s'implanter dans les zones du désert et de consolider leurs capacités », a-t-il dit.

Les hommes de tribus irakiens soutiennent l'armée et la police dans toutes les missions militaires, a-t-il ajouté, notant que « toutes les forces actuellement déployées dans le désert ont un moral élevé et sont entièrement disposées à avancer immédiatement vers toute cible terroriste ».

« Nos sources de renseignements nous fournissent des informations exactes et sont un facteur clé dans nos succès sécuritaires», a souligné al-Obeidi.

Aimez-vous cet article?
0
NON
0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire
Captcha