https://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/features/2019/11/26/feature-02

×
×
Sécurité |

Un bombardements massif annonce la progression du régime syrien à Idlib

Waleed Abou al-Khair au Caire

image

L'hôpital al-Kiwan, dans le sud rural d'Idlib, a été lourdement endommagé par une frappe aérienne russe le 24 novembre. [Photo fournie par Idlib Plus]

Le régime syrien et ses alliés ont recours à une « politique de la terre brûlée » alors qu'ils progressent dans certaines parties des provinces rurales d'Idlib et Hama, a déclaré un militant local.

La population des villes et des villages de ces régions a été lourdement bombardée par les avions de guerre russes et syriens et l'artillerie du régime syrien, et beaucoup ont été contraints de fuir, a indiqué le militant d'Idlib Moussab Assaf.

Cette stratégie, qui consiste à vider la zone de sa population, a permis aux forces du régime et aux milices alliées de progresser en plusieurs points de la campagne d'Idlib, après de violents combats contre des groupes armés dispersés dans la région, a-t-il expliqué à Diyaruna.

Des avions de chasse russes ont attaqué l'hôpital al-Kiwan dans la ville de Kansafra, dans le sud d'Idlib, le mettant complètement hors service, a-t-il ajouté.

image

La boulangerie al-Eman du village de Benin, dans le sud d'Idlib, a été mise hors service par une attaque aérienne russe le 25 novembre. [Photo fournie par Idlib Plus]

image

Des membres des Casques blancs transportent un homme et sa femme blessés lorsqu'un missile russe a frappé leur maison dans le sud rural d'Idlib. [Photo fournie par la protection civile syrienne]

Le bâtiment avait été évacué avant la frappe aérienne du dimanche 24 novembre, et aucune victime n'a été signalée, a fait savoir l'Union des organisations de secours et soins médicaux (UOSSM) dans un communiqué.

Cette attaque marque le 66e bâtiment médical attaqué depuis avril, a-t-il précisé.

L'UOSSM a condamné avec la plus grande fermeté la poursuite des attaques contre les installations et le personnel médical, affirmant que les auteurs doivent être tenus responsables de ce qu'elle a qualifié de « crimes de guerre délibérés ».

Des avions de combat russes ont également touché la principale boulangerie de la ville de Bénin, dans le sud d'Idlib, endommageant le bâtiment et l'équipement, provoquant des incendies et le mettant hors service, a rapporté Assaf.

Batailles contre Tahrir al-Sham

La dernière série de frappes aériennes et de barrages de missiles a touché un grand nombre de maisons, d'installations civiles et religieuses et de mosquées dans la région, a indiqué Assaf.

Pendant ce temps, de violents combats se déroulent dans la partie rurale du sud d'Idlib entre le régime syrien et Tahrir al-Sham et leurs alliés respectifs, a-t-il fait savoir.

« Cela a conduit à une progression du régime, les forces armées syriennes ayant pris le contrôle de plusieurs localités ces dernières heures, dont Oum al-Khalakhil, al-Msheirfeh, al-Lweibdeh, al-Zarzour et Tal Khazneh », a détaillé Assaf.

Selon certaines informations, a-t-il indiqué, ces bourgades ont été totalement détruites, ce qui a facilité leur capture par le régime.

Les combats se poursuivent dans les villes d'Oum al-Tineh et de Tal Dam, a-t-il déclaré, où des informations indiquent que les forces du régime ont partiellement progressé mardi.

Cette zone stratégique relie al-Raqqa, al-Hasakeh et les limites de la province d'Idlib, a-t-il ajouté, notant que son contrôle ouvre de nouvelles routes et de nouveaux passages au régime syrien, par lesquels il peut circuler et transporter du matériel.

Aimez-vous cet article?
0
NON
0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire
Captcha