Médias

La police européenne lance une cyberattaque contre l'EIIS

Par l'AFP

image

La police belge stationnée près de l'hôtel et du restaurant fermés Villa Marquette le 31 mars, 2016, à Courtrai, lors d'une opération liée à un complot d'attentat déjoué en France. [Philippe Huguen/AFP]

La police mène une cyberattaque à l'échelle mondiale contre la propagande en ligne de « l’État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS), a annoncé le parquet belge lundi 25 novembre.

L'opération a commencé dans le cadre d'une enquête judiciaire belge sur l'agence de propagande de l'EIIS Amaq, et a impliqué des officiers internationaux d'Europol.

Le porte-parole du parquet fédéral belge Eric van der Sypt a confirmé l'opération, mais ne pouvait pas donner une liste détaillée des sites et comptes ciblés.

« On les a mis à terre pour le moment », a-t-il expliqué. « Mais on n'est pas naïfs, en 2018, une première cyberattaque ne les avait pas empêchés de revenir ».

Les officiers planifient de révéler plus de détails sur l'opération lors d'une conférence de presse plus tard dans la journée au siège d'Europol aux Pays-bas, a-t-il indiqué.

Les agents belges étaient impliqués dans une vague de cyberattaques contre Amaq l'année dernière, mais le porte-parole a admis qu'ils étaient surpris par le retour rapide des sources.

En mars 2016, la capitale belge Bruxelles était frappée par un double attentat-suicide revendiqué par l'EIIS qui a fait 32 morts.

Aimez-vous cet article?
0
0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 caractères restants (1500 MAX)