https://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/features/2019/11/22/feature-05

×
×
Droits de l'Homme |

La Grande-Bretagne commence le rapatriement d'orphelins britanniques en Syrie

Par l'AFP

image

Des membres de l'administration kurde au nord-est de la Syrie escortent trois orphelins russes, dont les parents sont affiliés à l'EIIS, lorsqu'ils sont remis à une délégation russe le 25 mars dans la ville syrienne de Qamishli. [Giuseppe Cacace/AFP]

Le secrétaire britannique aux affaires étrangères Dominic Raab a affirmé jeudi 21 novembre que la Grande-Bretagne a « facilité » le retour d'orphelins britanniques dont les parents sont morts en Syrie « car c'était la bonne chose à faire ».

« Ces enfants, innocents, orphelins n’auraient jamais dû subir les atrocités de la guerre», a affirmé Raab dans un communiqué confirmant que les premiers enfants ont commencé à rentrer en Grande-Bretagne.

« Nous avons facilité leur retour au pays, car c'était la bonne chose à faire», poursuit-il. « Maintenant ils doivent avoir droit à une vie privée et être soutenus pour reprendre une vie normale».

Le bureau des affaires étrangères britanniques n'a pas publié d'autres détails.

Dans un message publié sur les réseaux sociaux, le ministre de facto des affaires étrangères de l'administration kurde au nord de la Syrie a affirmé que trois enfants ont été remis aux autorités britanniques jeudi.

« Trois orphelins britanniques de parents de 'l'Etat islamique en Irak et en Syrie' (EIIS) ont été remis à une délégation représentant le ministère britannique des affaires étrangères», a annoncé Abdulkarim Omar.

Dans un rapport publié le mois dernier, Save The Children a indiqué qu'au moins 60 enfants britanniques étaient abandonnés au nord-est de la Syrie.

Soit le double du chiffre estimé auparavant, l'organisation non-gouvernementale a indiqué que plusieurs sont âgés de moins de cinq ans et nés à des parents britanniques soupçonnés d'avoir rejoint l'EIIS et sont morts après ou fui le combat sans eux.

Lors d'un débat parlementaire en octobre, les députés ont mis en garde que les enfants vulnérables encouraient le risque de « devenir des terroristes » s'ils ne sont pas ramenés au pays de la Syrie.

Alison Griffin, de Save The Children, a commenté que la décision britannique « transformerait les vies de ces enfants innocents qui avaient traversés des choses terribles qui dépassent de loin leur contrôle ».

« Ils ont maintenant la chance précieuse de se rétablir, avoir une enfance heureuse et vivre leurs vies pleinement», a-t-elle ajouté. « Nous devons être fiers de tous ceux qui ont contribué à la réalisation de cela».

Aimez-vous cet article?
0
NON
0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire
Captcha