Sécurité

Des maisons d'accueil et explosifs de l'EIIS détruits au désert de Hatra

Par Khalid al-Taie

image

La fumée s'élève de cachettes de l'EIIS que les forces irakiennes avaient détruites le 21 novembre dans le désert de Hatra à Ninive. [Photo du ministère irakien de la Défense]

Le Commandement des opérations de Ninive a lancé jeudi 21 novembre une opération de recherche dans le désert de Hatra et le district d'al-Baaj pour expulser les restes de « l’État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS) de la zone.

L'opération vise à « drainer les sources du terrorisme, arrêter les personnes recherchées pour qu'elles soient jugées et consolider la stabilité » dans les zones du désert au sud-ouest de Mossoul, a annoncé le ministère irakien de la Défense dans un communiqué.

L'opération a mené à la découverte et la destruction de sept maisons d'accueil de l'EIIS.

Les forces de sécurité ont détruit une ceinture d'explosifs, trois engins explosifs improvisés et l'équipement de détonation trouvés dans les maisons d’accueil, ainsi qu'un camion piégé, a précisé le ministère.

image

Les soldats irakiens lancent une opération pour expulser les restes de l'EIIS du désert de Hatra et al-Baaj dans la province de Ninive. [Photo du ministère irakien de la Défense]

L’opération survient dans le cadre d'opérations de ratissage régulières dans la zone, a fait savoir à Diyaruna le maire du district de Hatra district Basman al-Ahmadi vendredi.

« Elle est axée en particulier sur les zones du déserts s'étendant de la ville de Hatra vers le district d'al-Baaj et la frontière irako-syrienne,» a-t-il affirmé.

Deux jours plus tôt, a-t-il indiqué, le Commandement des opérations de Ninive et les forces tribales les accompagnant ont mené une mission de recherche au désert dans la zone de Tal Abta.

« Mais seulement deux motocyclettes ont été trouvées qui avaient été utilisées par les restes de l'EIIS pour le transport dans le désert, en plus de quatre fusils automatiques, » a-t-il signalé.

L'EIIS n'a pas de marge de manœuvre

« Les forces de sécurité ne laissent aucune marge de manœuvre aux terroristes et se rassemblent dans le désert», a expliqué al-Ahmadi.

« Elles travaillent en permanence pour intensifier la recherche et empêcher la zone de devenir un foyer du terrorisme qui pourrait constituer une menace aux villes et villages, » a-t-il ajouté.

« Les unités de l'armée, la police et les unités tribales sont déployées dans une mission de recherche à travers les zones du désert situées les secteurs appelés al-Jazeera (île) ou al-Badiya (désert)», a précisé al-Ahmadi.

Grâce à la reconnaissance aérienne et terrestre des zones ciblées, elles déterminent la localisation de toutes les cachettes de l'EIIS dans la région, poursuit-il.

Les quelques poches restantes des combattants de l'EIIS dans le désert ont peu de chance de survie, a remarqué al-Ahmadi.

« Même s'ils réussissent à un moment à fuir la pression militaire, ils ne survivront pas pour longtemps», a-t-il dit.

« C'est une question de temps».

La sécurité renforcent la reconstruction

Les succès au niveau de la sécurité sont un facteur clé contribuant aux efforts de reconstruction dans la région, a affirmé al-Ahmadi.

« La stabilité nous motive à honorer nos engagement à réparer les services publics et les installations endommagés par les terroristes pendant leur occupation du district», a-t-il dit.

« Nous avons restauré plusieurs projets détruits, plus particulièrement le centre de santé, le siège du tribunal et l'immeuble du conseil local, en plus de la réouverture de trois écoles et la réparation de routes», a-t-il ajouté.

Cela comprend un tronçon de huit kilomètres d'une route dans la zone d'al-Jazeera, ainsi que le pont principal dans la région, a-t-il indiqué.

Environ 80% de la population déplacée sont retournées à leurs maisons au district de Hatra, qui abritait une environ 22.000 habitants avant l'invasion de l'EIIS à la mi-2014, forçant la plupart à prendre la fuite, a précisé al-Ahmadi.

Aimez-vous cet article?
0
0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 caractères restants (1500 MAX)