Sécurité

Les forces irakiennes arrêtent le « commandant des incursions » de l'EIIS à Ninive

Khalid al-Taie

image

Les forces irakiennes ont arrêté le 13 novembre le soi-disant « commandant des incursions » de l'EIIS dans la province de Ninive. [Photo fournie par la Direction du renseignement militaire irakien]

Les services de renseignement militaire irakiens ont arrêté mercredi 13 novembre un haut responsable de « l'État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS) opérant dans la province de Ninive et qui a été décrit comme le « commandant des incursions » du groupe.

Après avoir suivi de près ses déplacements, les forces de renseignement irakiennes ont tendu une embuscade à cet agent de l'EIIS dans le camp d'al-Jadaa, aux alentours d'al-Qayyara, au sud de Mossoul, a rapporté jeudi à Diyaruna l'analyste de sécurité Fadel Abou Ragheef.

Le soi-disant « commandant des incursions » est un haut dirigeant de la « Wilayat de Ninive » de l'EIIS, a-t-il précisé, responsable d'une série d'attaques terroristes.

Il est à l'origine de la plupart des attaques menées au cours des deux dernières années dans les zones occidentales de Sinjar, al-Ayadiya et al-Kairawan, dans l'ouest de Ninive, ainsi que dans l'est de Mossoul, a indiqué Abou Ragheef.

image

Des soldats irakiens mènent une opération de recherche des membres restants de l'EIIS dans la province de Ninive le 4 novembre. [Photo fournie par le ministère irakien de la Défense]

Le « commandant des incursions » est l'une des principales figures recherchées par les autorités irakiennes, a-t-il poursuivi, et il a été accusé de « mettre fin à de nombreuses vies innocentes en faisant exploser des voitures piégées et en envoyant des kamikazes ».

Abou Ragheef exprime l'espoir que cette arrestation « permettra d'obtenir plus de détails et d'informations sur les activités des membres restants de l'EIIS, leurs crimes passés et les cellules non découvertes ».

Cet agent de l'EIIS a été retrouvé suite aux aveux des membres d'une cellule de l'EIIS forte de quatorze membres de la province de Ninive.

Les aveux de Badr al-Zarkouti, un dirigeant de l'EIIS arrêté en juillet et impliqué dans des attaques sanglantes dans le centre et le sud de l'Irak qui ont causé la mort de nombreux civils, ont contribué à son arrestation.

« Une grande base de données de renseignements »

Lors d'une autre opération mercredi, les forces de renseignement irakiennes ont arrêté six membres d'une cellule de l'EIIS opérant dans le cadre de la « Wilayat de Ninive » dans différentes parties de la province de Ninive, a rapporté Abou Ragheef.

Cette cellule avait effectué « des tâches telles que de la surveillance et de la reconnaissance », en plus de tâches administratives, dont l'application de l'interprétation sévère de la charia par le groupe, a-t-il déclaré.

Elle faisait « partie d'une cellule plus grande dont les membres sont actuellement suivis », a-t-il ajouté.

Les services de renseignement disposent d'une vaste base de données sur la « Wilayat de Ninive » de l'EIIS, compilée à partir d'aveux et d'enregistrements, documents et données électroniques trouvés lors de rafles dans les repaires du groupe, a fait savoir Abou Ragheef.

Ces informations ont « conduit à l'arrestation et à l'émission de mandats d'arrêt contre des centaines d'éléments restants de l'EIIS qui se cachaient dans le désert, les montagnes et les vallées, ou appartenaient à des cellules dormantes secrètes dans les villes et les camps de déplacés », a-t-il indiqué.

Aimez-vous cet article?
1
2 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 caractères restants (1500 MAX)

Vive nos héros dans les forces de sécurité!

Répondre

Je prie Dieu pour qu'Il vous protége, héros de l'Irak dans les forces de sécurité.

Répondre