Terrorisme

Les résidents d'Idlib refusent de payer la 'zakat des olives' à Tahrir al-Sham

Par Waleed Abou al-Khair au Caire

image

Les Syriens participent à une manifestation dans la ville d'Idlib contre les politiques financières de Tahrir al-Sham, en particulier la zakat des olives. [Photo fournie par Idlib-plus]

Les tentatives de Tahrir al-Sham à imposer une « zakat des olives » sur les producteurs des oliviers et les exploitants d'huileries d'olive dans la province d'Idlib au nord-ouest de la Syrie ont suscité des protestations et des violences dans plusieurs villes ces derniers jours, a fait savoir un activiste local.

Les tensions ont remonté lorsque les habitants de zones contrôlées par l'alliance extrémiste ont refusé de payer la zakat des olives et organisé des manifestations dans plusieurs zones.

Ils ont dénoncé la politique financière de Tahrir al-Sham, prétendant que son soi-disant «gouvernement du salut » a imposé des impôts et plusieurs types de zakat au détriment du peuple syrien, qui est en situation difficile.

Ils ont réclamé que l’alliance extrémiste a tenté de percevoir la zakat des olives même de ceux qui n'ont pas atteint le « nissab », le degré de richesse requis.

image

Les habitants de Maarat al-Numan manifestent contre la zakat des olives imposée par Tahrir al-Sham et son attaque contre la ville de Kafr Takharim. [Photo fournie par Idlib-plus]

Le résident de Maarat al-Numan, Hani al-Numan, a affirmé à Diyaruna que Tahrir al-Sham impose de temps en temps un nouveau type de zakat pour accroître ses revenus, et récemment la zakat des olives qu'il a imposé sur les producteurs d'olives dans la région.

Cela a déclenché la colère qui a mené à des affrontements armés dans certaines zones, y compris la ville de Kafr Takharim, a-t-il affirmé, où les habitants et la milice Failaq al-Sham se sont affrontés contre Tahrir al-Sham.

Deux personnes ont été tuées et plusieurs autres ont été blessées dans l'incident, a-t-il ajouté.

Tahrir al-Sham est entré ensuite dans la ville, et un accord a été conclu pour calmer la situation, a-t-il expliqué. La zakat des olives a été temporairement suspendue jusqu'au moment où un accord pourra être conclu pour résoudre la crise.

Colère contre Tahrir al-Sham

Tahrir al-Sham a placé des percepteurs de zakat dans toutes les huileries d'olive, a signalé al-Numan.

Cela a suscité la colère de la population locale, a-t-il souligné, notant que plusieurs producteurs d'olives dans la zone ne vendent pas leurs récoltes mais les utilisent pour leur propre consommation.

Une nouvelle vague d'indignation a éclaté lorsque Tahrir al-Sham a imposé la zakat deux fois, a-t-il ajouté -- une fois sur les vergers et une deuxième fois sur les propriétaires d'huileries d'olive.

Cela s'ajoute aux taxes imposées sur les propriétaires de camions et autres moyens de transport utilisés dans la récolte d'olives et la production d'huile d'olive.

Les manifestations contre Tahrir al-Sham et son « gouvernement du salut » ont éclaté dans plusieurs villes de la province d'Idlib, a-t-il indiqué, y compris Maarat al-Numan, Idlib et Taftanaz.

A Taftanaz, Tahrir al-Sham a dispersé le rassemblement par force, et des balles réelles ont été utilisées pour disperser les manifestants, a-t-il souligné, ajoutant qu'un nombre de civils ont été blessés dans les heurts.

Aimez-vous cet article?

0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 / 1500