Santé

Reconnaissance internationale pour les athlètes paralympiques irakiens

Alaa Hussain à Bagdad

image

Najla Imad, une jeune pongiste de 14 ans originaire de Baquba qui a perdu le bras droit et les deux pieds lors d'une attaque extrémiste est membre de l'équipe nationale paralympique de tennis de table. [Photo fournie par le comité paralympique irakien]

Certains Irakiens gravement blessés par les groupes extrémistes ont remporté de belles victoires en athlétisme lors de leur participation à des disciplines paralympiques.

Quelques-uns sont même devenus des champions nationaux reconnus, et ont représenté leur pays dans plusieurs compétitions internationales.

Parmi eux se trouve Najla Imad, une jeune pongiste de 14 ans originaire de Baquba, la capitale de la province de Diyala.

Najla n'avait que trois ans lorsqu'une bombe posée à l'arrière de la voiture de son père avait explosé, emportant son bras droit et ses deux pieds.

image

L'haltérophile paralympique irakien Thaer al-Ali lors d'un entraînement avec son coach Tamer Ghanem à Mossoul, le 25 août 2018. [Zaid al-Obeidi/AFP]

Cet attentat extrémiste avait été imputé à des groupes extrémistes, selon des articles parus dans la presse.

Malgré ses blessures, a expliqué Najla à Diyaruna, elle a réussi à gagner plusieurs titres pour le compte de l'équipe nationale paralympique de tennis de table des moins de 16 ans.

Elle a commencé à s'entraîner à cette discipline à l'âge de 10 ans, et peu de temps après a remporté les championnats irakiens de tennis de table pour handicapés.

Najla a participé à plusieurs championnats régionaux et internationaux, notamment aux Émirats arabes unis, en Pologne et en Thaïlande.

En juin, elle a remporté sa quatrième médaille d'argent et sa quatrième de bronze lors d'un tournoi international pour handicapés en Égypte.

Najla a expliqué à Diyaruna être déterminée à continuer sur sa lancée victorieuse et à « porter haut le nom de l'Irak dans les tournois internationaux ».

Un champion de Mossoul

Le natif de Mossoul Radwan Hashim, un champion d'athlétisme qui a perdu sa main gauche à cause d'un engin explosif improvisé (EEI), est l'un des athlètes paralympiques les plus connus de la province de Ninive.

Il a expliqué à Diyaruna qu'il avait décidé de ne pas utiliser sa blessure comme une raison de se mettre en retrait de la vie, et s'était engagé à se faire un nom en dépit de son handicap.

Hashim a représenté l'Irak lors de plusieurs tournois internationaux et a décroché la troisième place aux 400 m des championnats de l'Asie de l'Ouest en 2017.

Il a également obtenu d'excellents résultats au niveau national, notamment les médailles d'or aux 200 m et 400 m lors des championnats d'athlétisme des clubs irakiens.

Hashim s'est dit « extrêmement fier » de la troisième place obtenue aux championnats d'Asie de l'Ouest, lorsqu'il a brandit le drapeau irakien en écoutant l'hymne de son pays.

Soutien aux athlètes

Aqeel Hameed, directeur du comité national paralympique, a expliqué à Diyaruna que le comité compte sur des champions comme Najla Imad et d'autres.

Le champion d'escrime en fauteuil roulant Ammar Ali fait partie des athlètes qui devraient participer à ces jeux, qui réuniront à Tokyo au Japon des athlètes venus de 178 pays entre le 25 août et le 6 septembre.

Ali, charpentier de son état, s'est mis à a l'escrime en fauteuil roulant après avoir été blessé par l'explosion d'une bombe à Bagdad, et a participé aux Jeux paralympiques de Londres en 2012, après avoir décroché le titre mondial à Eger, en Hongrie.

Le comité irakien s'efforce de veiller à ce que les athlètes reçoivent le soutien nécessaire pour les Jeux paralympiques de 2020 et les autre compétitions, a poursuivi Hameed.

« Le comité veut fournir des prothèses de haute qualité aux athlètes d'élite handicapés en mettant en place un atelier de fabrication de prothèses spécialisées pour combler le manque de disponibilité de ces articles », a-t-il conclu.

Aimez-vous cet article?

0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 / 1500