https://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/features/2019/11/05/feature-04

×
×
Sécurité |

Les forces irakiennes lancent une opération de sécurité contre les résidus de l'EIIS dans Ninive

Khalid al-Taie

image

Une nouvelle opération de sécurité en périphérie de Mossoul a conduit à l'arrestation de huit hommes recherchés pour terrorisme et à la destruction de cinq maisons de repos de l'EIIS et de quatre tunnels. [Photo fournie par le ministère irakien de la Défense]

Lundi 4 novembre, les forces irakiennes ont lancé une importante opération de recherche dans la province de Ninive pour débarrasser différentes zones à la périphérie de Mossoul des derniers éléments de « l'État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS).

Les unités du commandement des opérations dans Ninive ont arrêté huit hommes recherchés pour terrorisme et détruit cinq maisons de repos et quatre tunnels, selon un communiqué du ministère irakien de la Défense.

Sept engins explosifs ont été détruits par des détachements du génie militaire, a-t-il précisé.

« Cette opération est une nouvelle initiative militaire visant à éliminer les résidus de l'EIIS et à attaquer les ressources humaines et logistiques dont le groupe dispose encore », a fait savoir Binyan al-Jarba, membre de la commission pour la sécurité du conseil provincial de Ninive.

image

Les unités du commandement des opérations dans Ninive ont lancé le 4 novembre une opération de recherche des éléments restants de l'EIIS dans les zones situées à la périphérie de Mossoul. [Photo fournie par le ministère irakien de la Défense]

Les attaques terroristes ont considérablement diminué ces derniers mois, en particulier dans les environs des villes de Ninive et dans le désert de la province, a-t-il indiqué à Diyaruna.

Il a attribué cette amélioration aux opérations de sécurité menées contre les activistes et leurs soutiens qui leur fournissent des informations, ainsi qu'à la destruction d'un grand nombre de cachettes et de maisons de repos de l'EIIS.

Les forces de sécurité effectuent des patrouilles de routine et lancent des raids surprises qui ont permis l'élimination de nombreux chefs, réseaux et cellules dormantes terroristes et ont affaibli la capacité de l'EIIS à lancer des attaques contre des innocents, a déclaré al-Jarba.

La bande frontalière nécessite des mesures de sécurité supplémentaires

Des rapports des renseignements font état de « l'effondrement des rangs des derniers éléments de l'EIIS » et du fait qu'ils ne se sentent plus en sécurité, même dans les zones désertiques, a-t-il rapporté.

Les informations reçues sur les endroits où ils se trouvent sont pour la plupart exactes, et les frappes préventives ne leur donnent pas la possibilité de fuir, a-t-il ajouté.

Les villes et villages de Ninive sont tous protégés contre les attaques terroristes, a-t-il affirmé, appelant en même temps au renforcement de la sécurité des frontières occidentales de l'Irak.

« Il est nécessaire de prendre les mesures les plus strictes pour surveiller et fermer tout point d'infiltration terroriste », a déclaré al-Jarba, en particulier à travers la bande frontalière syrienne adjacente à la province de Ninive.

Pour ce faire, il faut renforcer le nombre de soldats chargés de protéger la province dans son ensemble et la frontière en particulier, a-t-il déclaré, et les doter d'armes et d'équipement modernes permettant de surveiller et de traquer rapidement les activistes.

Cette récente opération de sécurité a lieu alors que les avions de la coalition internationale continuent de mener des frappes contre les repaires de l'EIIS. Plus tôt ce mois-ci, des frappes de la coalition ont détruit des tunnels et des bases de l'EIIS dans le désert de Ninive.

Aimez-vous cet article?
0
NON

0 COMMENTAIRE (S)

Politique Commentaire
Captcha