https://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/features/2019/10/21/feature-03

×
×
Sécurité |

Idlib sous le coup de frappes syriennes et russes

Waleed Abou al-Khair au Caire

image

Un membre des Casques blancs inspecte une maison touchée par une frappe aérienne russe dans la ville de Binnish. [Photo fournie par la Défense civile syrienne]

Certaines parties de la province d'Idlib ont une fois de plus été prises sous le feu d'un bombardement et de frappes aériennes intensifs du régime syrien et de la Russie, qui ont fait plusieurs victimes civiles, a indiqué un militant local.

Cette reprise d'activité a fait suite à quelques jours de calme relatif, après l'annonce le mois dernier de la création d'un nouveau comité de rédaction de constitution soutenu par les Nations unies, a expliqué à Diyaruna Mousab Assaf, militant d'Idlib.

Ce comité comprend 150 membres choisis à parts égales par les Nations unies, le régime et l'opposition, et est globalement considéré comme la première étape vers un règlement politique du conflit.

Bien que le ministre syrien des Affaires étrangères Walid Mouallem ait déclaré que la formation du comité n'empêchait pas une action militaire, beaucoup pensaient qu'une opération militaire était moins probable, a rapporté Assaf, si une solution politique était en préparation.

image

Une frappe aérienne russe a réduit cette maison de la campagne d'Idlib en ruines. [Photo fournie par la Défense civile syrienne]

image

De la fumée s'élève dans un village rural d'Idlib touché par une attaque aérienne russe. [Photo fournie par la Défense civile syrienne]

Bien que les dernières frappes aient de toute évidence visé Tahrir al-Sham et des groupes de l'opposition, un grand nombre des sites visés se trouvaient dans des zones civiles, a-t-il déclaré, notant qu'ils n'étaient pas proches des positions des factions armées présentes dans la région.

Taftanaz et ses environs ont subi les bombardements les plus lourds et ont été touchés par des bombes à vide, dites thermobariques, a-t-il rapporté. Celles-ci utilisent l'oxygène de l'air ambiant pour générer une explosion à haute température d'une durée plus longue.

Plus de trente frappes aériennes ont été enregistrées, a-t-il fait savoir, précisant qu'elles avaient causé d'importants dégâts.

Des avions de chasse russes ont également frappé un camp de déplacés dans la même zone, faisant deux morts et six blessés, a indiqué Assaf.

Sorties aériennes intensives

Parmi les zones les plus durement touchées figurent les villes et villages de Kafr Sajna, al-Rakaya, Hazarin et Maarzita, dans le sud rural d'Idlib, a déclaré Assaf.

Le village d'al-Kefir, à l'ouest de Jisr al-Shughour, a également été pris pour cible, et un homme et son épouse ont été tués lorsque leur maison a été frappée dans la ville de Binnish.

L'artillerie du régime syrien a intensifié les attaques de missiles depuis des positions dominant la région à al-Hobeit, Madaya et Khan Sheikhun, a-t-il indiqué, en particulier en direction de Kafr Nabl.

Dans la ville d'al-Bara, une femme et un enfant ont été tués, et la ville de Dael et ses environs ont également été la cible de bombardements intensifs, a-t-il ajouté.

Assaf a noté que les forces russes et syriennes et les milices affiliées avaient effectué des mouvements évidents dans les zones rurales de Hama et d'Idlib.

Ces déplacements se sont accompagnés de sorties intensives d'avions de chasse et de reconnaissance, ce qui laisse entrevoir la possibilité d'une escalade des hostilités dans les prochains jours, a-t-il conclu.

Aimez-vous cet article?
1
NON
0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire
Captcha