https://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/features/2019/10/16/feature-04

×
×
Sécurité |

Intensification des opérations des renseignement irakiens contre les résidus de l'EIIS

Khalid al-Taie

image

Le 2 octobre, les renseignements irakiens récupèrent des armes cachées sous terre par des résidus de l'EIIS dans la province de Ninive. [Photo fournie par la Direction des renseignements militaires]

Les renseignements irakiens ont récemment accentué leurs campagnes de sécurité contre les derniers éléments de « l'État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS) à Mossoul et dans tout le pays, a expliqué un analyste à Diyaruna, mercredi 16 octobre.

Mardi, des forces des renseignements ont démantelé deux cellules de l'EIIS à al-Shura, au sud de Mossoul.

La première comprenait trois membres de l'EIIS recherchés qui étaient apparus dans d'anciens documents de propagande de l'EIIS.

Ils ont été arrêtés lors d'une opération préventive contre leur repaire lancée par des forces des renseignements militaires.

image

Deux soldats irakiens inspectent une maison de repos de l'EIIS dans le désert de Ninive, le 16 juin. [Photo fournie par le ministère irakien de la Défense]

La seconde cellule se composait de cinq éléments qui ont été capturés lors d'une embuscade tendue par une force des renseignements après que leurs rangs aient été infiltrés.

Les forces des renseignements ont également saisi de grandes quantités d'armes et de munitions cachées dans une maison de repos à al-Shura, a précisé le spécialiste de la sécurité Fadel Abou Ragheef.

Cette maison de repos renfermait 300 obus de mortiers, dix roquettes Katioucha et un grand nombre de projectiles, a-t-il rapporté à Diyaruna, précisant qu'ils avaient tous été détruits dans un endroit sûr.

Attentats-suicides déjoués

Les renseignements irakiens ont récemment conduit une série d'opérations sécuritaires contre les résidus de l'EIIS, neutralisant douze kamikazes du groupe dans la province de Salaheddine, a-t-il ajouté.

« Lundi, une force de la Cellule de renseignement des Faucons a abattu deux kamikazes qui portaient des ceintures d'explosifs et transportaient quatre engins explosifs improvisés (EEI) », a poursuivi Abou Ragheef, précisant que ces activistes avaient été ciblés dans une maison de repos à Samarra.

Dix autres kamikazes ont été abattus le 10 octobre dans une attaque lancée par des forces conjointes des renseignements et de l'armée contre une base secrète de l'EIIS dans la région de Smeilat, dans le district de Baiji, dans le nord de la province de Salaheddine, a-t-il ajouté.

Ces kamikazes avaient tenté de se faire exploser parmi la population, a-t-il précisé, « mais la vigilance et l'état de préparation de nos forces de renseignements avaient fait échouer leurs plans et empêché des attaques horribles qui auraient occasionné un très grand nombre de victimes ».

Les services de renseignement irakiens ont intensifié leurs mesures de sécurité, a ajouté Abou Ragheef, indiquant que leurs récentes opérations s'inscrivent dans le cadre d'actions préventives visant à priver les résidus de l'EIIS d'une quelconque occasion de porter atteinte à la sécurité et à la stabilité du pays.

Ces opérations préventives se basent sur diverses sources d'information, a-t-il conclu, « dont les plus importantes sont celles fournies par les citoyens, facteur essentiel de tous les acquis sécuritaires obtenus jusqu'à ce jour ».

Aimez-vous cet article?
1
NON
0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire
Captcha