Politique

Le CGRI recrute pour une milice de Deir Ezzor

Waleed Abou al-Khair au Caire

image

Turki al-Buhamad serait l'un des chefs les plus éminents des milices affiliées au CGRI dans la campagne de Deir Ezzor. [Photo d'Iranian Mashregh News]

Le Corps des Gardiens de la révolution islamique (CGRI) mène une campagne de recrutement intense pour une nouvelle milice dans certaines zones de Deir Ezzor en Syrie, en particulier parmi les tribus rurales de la province, a rapporté un militant local.

Le CGRI a commencé à former une nouvelle milice à Deir Ezzor, sous le nom de Jaish al-Qura (l'Armée des villages), a fait savoir à Diyaruna Jamil al-Abed, un militant de Deir Ezzor.

Pour remplir ses rangs, il cible les membres des tribus des zones rurales et les jeunes des localités de Deir Ezzor, Albou Kamal et al-Mayadeen, a déclaré al-Abed.

Un grand nombre des factions tribales qui sont apparus dans la région seront regroupées sous le nouveau nom afin d'établir une entité plus grande pleinement affiliée au CGRI, a-t-il précisé.

image

Des combattants de la brigade Fatemiyoun soutenue par le CGRI. La milice est présente dans la province syrienne de Deir Ezzor. [Photo extraite du compte Twitter de Fatemiyoun]

image

Nawaf Ragheb al-Bashir (au centre) dirige une milice tribale affiliée au CGRI à Deir Ezzor en Syrie. [Photo extraite de la page Facebook de Jorf News]

Une telle force serait en mesure de prendre le contrôle de ces zones et de limiter la présence et l'influence des forces du régime syrien et de la Russie, a expliqué al-Abed.

« Le CGRI a ouvert un quartier général central pour Jaish al-Qura dans le district de Port Saeed, dans la ville de Deir Ezzor, où sont concentrées la plupart des institutions du CGRI opérant dans la région », a-t-il rapporté.

Campagne de recrutement agressive

Beaucoup de publicité est faite pour la nouvelle milice dans les lieux de culte locaux, a déclaré al-Abed, et les habitants de la ville ont indiqué qu'il s'agit de « la campagne de recrutement la mieux organisée que le CGRI ait menée à ce jour ».

Le CGRI semble se concentrer sur les zones où les forces russes avaient auparavant essayé de convaincre la population locale de constituer des forces qui leur seraient loyales, a-t-il précisé.

Il profite des besoins de protection et de sécurité des habitants, ainsi que de leurs besoins financiers, a déclaré al-Abed.

L'influence du régime syrien a commencé à diminuer progressivement en faveur de la présence iranienne, a-t-il ajouté, la présence des forces du régime se limitant à l'administration d'une poignée d'institutions qui n'ont pas vraiment de poids.

L'armée syrienne et les milices affiliées des forces de défense nationale n'ont pas de présence militaire réelle dans la région, a-t-il fait savoir, précisant en conclusion que les membres de la milice commencent à être transférés dans le nouveau groupe, Jaish al-Qura.

Aimez-vous cet article?
9
1 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 caractères restants (1500 MAX)

Vous êtes des sectaires vicieux qui propagent les mensonges.

Répondre