https://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/features/2019/09/27/feature-04

×
×
Sécurité |

Les forces irakiennes s'attaquent aux restes de l'EIIS à Diyala

Par Khalid al-Taie

image

Les forces de sécurité décèlent des gilets d'explosifs de l'EIIS cachés dans un verger à Diyala le 30 septembre 2017. [Photo fournie par la Police de Diyala]

Les forces irakiennes ont commencé jeudi 26 septembre une opération de sécurité pour éliminer les restes de « l’État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS) du bassin d'al-Wand dans la province de Diyala.

L'opération fait partie d'une série d'opérations de sécurité menées ces 10 derniers jours à la recherches de militants dans les vergers, les berges et cours d'eau au nord et à l'est de la province, a affirmé le chef du comité de sécurité au conseil provincial de Diyala, Sadiq al-Husseini.

Les opérations ont couvert de vastes zones dans le district de Khanaqeen et le lac Hamreen, réalisant de « grands succès », a-t-il confié à Diyaruna vendredi.

Dix hauts responsables de l'EIIS ont été tués et 15 suspects ont été arrêtés jusqu'à présent, a-t-il signalé, ajoutant que les forces de sécurité ont décelé plusieurs maisons de repos et saisi des armes légères et moyennes, des munitions, des matières explosives et des approvisionnements.

image

Les forces de sécurité irakiennes ont mené une opération à la recherche des restes de l'EIIS aux abords de Khanaqeen, province de Diyala, le 2 juillet. [Photo fournie par le ministère irakien de la Défense]

« Un drone a été trouvé à l'intérieur de l'une des maisons de repos que l'ennemi utilisait pour surveiller et sécuriser ses cachettes», a poursuivi al-Husseini.

Consolider les succès des forces de sécurité

La nouvelle opération a pour but de consolider les succès réalisés par les forces de sécurité dans plusieurs opérations et renforcer les défenses des villages et villes contre les menaces terroristes, a-t-il indiqué.

Les forces de sécurité ont commencé à agir sur une grande échelle et d'une manière coordonnée « pour sécuriser les vergers et zones de denses végétations autour du bassin d'al-Wand dans le district de Khanaqeen, qui servent comme abris naturelles pour les éléments restants de l'EIIS », a-t-il souligné.

Le but de l'opération est d'éliminer ces militants et détruire tous les endroits où ils se cachent pour renforcer la sécurité des zones proches du bassin et sécuriser les routes liant les villes de la province, a-t-il indiqué.

Les zones administratives séparant le nord-ouest de Diyala de la province de Salaheddine représente toujours un « sérieux défi à la sécurité » en dépit des multiples campagnes pour éliminer les militants, a affirmé al-Husseini.

Environ 100 militants de l'EIIS se cachent toujours là-bas, se déplaçant dans les zones boisées denses et accidentées qui leur permettent de se cacher des forces de sécurité, a-t-il expliqué.

Al-Husseini a appelé à « d'autres campagnes dans ces zones pour éliminer les éléments de l'EIIS et mettre fin à leur présence ».

Aimez-vous cet article?
1
NON

1 COMMENTAIRE (S)

Politique Commentaire
Captcha

Oui, il mérite la lecture.

Répondre