Sécurité

Les forces irakiennes attaquent les éléments restants de l'EIIS dans l'ouest de Ninive

Khalid al-Taie

image

Les habitants locaux coopèrent avec les forces de sécurité irakiennes pour chasser les éléments restants de l'EIIS du désert de Ninive. [Photo fournie par le ministère irakien de la Défense]

Les forces de sécurité irakiennes ont lancé lundi 23 septembre une nouvelle campagne de sécurité pour poursuivre les éléments restants de « l'État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS) dans la province occidentale de Ninive, a déclaré un responsable local à Diyaruna.

De grandes unités des 16e et 20e divisions du Commandement des opérations de Ninive et de la police de Ninive participent à l'opération en étroite coordination avec les habitants locaux.

Cette campagne vise à mettre fin à la présence d'éléments de l'EIIS dans la zone qui s'étend de la chaîne de montagnes d'Atshana et du désert occidental de Ninive jusqu'à la bande frontalière avec la Syrie, a déclaré Hassan Shubeib al-Sabawi, conseiller provincial de Ninive.

D'après les services de renseignement, les éléments restants de l'EIIS se cachent dans des grottes et des tunnels camouflés dans les montagnes et le désert occidental, qui comprend environ 60 villages situés dans les zones d'Hamam al-Alil, al-Shoura et Hatra, a-t-il fait savoir.

image

Des unités militaires irakiennes progressent dans le désert occidental de la province de Ninive dans le cadre d'une opération de sécurité lancée le 23 septembre contre les éléments restants de l'EIIS. [Photo fournie par le ministère irakien de la Défense]

« Ils ne se déplacent que la nuit et dans le plus grand secret, pour lancer des attaques terroristes lâches contre les populations de ces villages, profitant de la distance qui les sépare, de leur ouverture sur le désert et de leur proximité avec la frontière syrienne », a-t-il indiqué.

Guérilla

À ce jour, l'opération a mené à un ratissage de la chaîne de montagnes d'Atshana, à la destruction de deux tunnels et de deux maisons de repos dans la montagne d'al-Cheikh Younis, la zone autour du lac Suneisla et la zone entre Tal Abta et Hatra Nord, a rapporté al-Sabawi.

Elle a également abouti à l'arrestation de quatre éléments de l'EIIS et à l'explosion de 17 engins explosifs improvisés (EEI) et d'un obus de mortier, a-t-il précisé.

« Les éléments restants de l'EIIS ont recours à la guérilla en menant des opérations limitées et rapides avant de disparaître rapidement dans les zones montagneuses et désertiques après chaque attaque », a déclaré al-Sabawi.

Ces opérations visent « les civils, en particulier les familles des militaires et des policiers, pour intimider la population locale et l'empêcher de rejoindre les forces de sécurité ou de coopérer avec elles », a-t-il ajouté.

L'élimination de ces activistes nécessite une meilleure couverture aérienne des zones ciblées afin d'assurer une surveillance périodique, a-t-il affirmé, ainsi que le recrutement, l'armement et l'entraînement des membres des tribus locales.

Aimez-vous cet article?

0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 / 1500