NOUVELLES D’IRAK
Sécurité

Quatre éléments de l'EIIS tués dans le désert de l'Anbar

Khalid al-Taie

image

Des membres de la Force du Haut Euphrate effectuent une patrouille le 16 septembre dans le désert d'al-Qaïm, dans l'ouest de la province de l'Anbar. [Photo fournie par la Force du Haut Euphrate]

Quatre éléments de « l'État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS) ont été tués lors d'opérations de sécurité dans le désert de l'Anbar, a fait savoir lundi 23 septembre un commandant des forces tribales irakiennes.

Au cours des deux derniers jours, les forces tribales, l'armée et les services de renseignement ont effectué plusieurs missions de sécurité pour fouiller le désert de l'ouest de l'Anbar, a déclaré à Diyaruna le colonel Moussa Hamad al-Karbouli, chef des forces tribales du Haut Euphrate.

Ils ont couvert de vastes zones dans le Haut Euphrate, près de la frontière entre l'Irak et la Syrie, notamment Bunyan Sahali, al-Kaara, Mudaissis, al-Manieyat et le Wadi Houran occidental, a-t-il rapporté.

Les forces conjointes ont tué quatre éléments de l'EIIS qui se cachaient dans des maisons de repos loin dans le désert, a fait savoir al-Karbouli.

image

Des officiers irakiens s'entretiennent le 23 juin avec un habitant de la province de l'Anbar, où la collaboration de la population locale avec les forces de sécurité a été cruciale pour découvrir des repaires de l'EIIS dans le désert. [Photo fournie par le ministère irakien de la Défense]

« Les recherches ont également conduit à la découverte de plusieurs repaires secrets de terroristes, certains contenaient des denrées alimentaires et des équipements ménagers, d'autres servant au stockage d'armes et de carburant », a-t-il précisé, ajoutant que des voitures et des motos avaient également été retrouvées dans les repaires.

L'une des caches d'armes comptait un grand nombre de missiles thermiques, de lance-roquettes, de mitrailleuses, de munitions pour pistolet et mitrailleuse, et d'explosifs, a-t-il noté.

« Ces objets ont été extraits et remis aux services de renseignement pour destruction, et tous les repaires ont été détruits et incendiés », a-t-il poursuivi.

Préserver les succès militaires

Ces missions de sécurité sont destinées à « préserver les succès obtenus dans la campagne de sécurité "Volonté de victoire" », et à empêcher les terroristes restants de s'implanter à nouveau dans les zones désertiques isolées, a expliqué al-Karbouli.

« Nous fonctionnons comme une ruche, en étroite coordination avec le reste des forces militaires et de renseignement », a-t-il fait savoir, ajoutant que les forces tribales entretiennent également de bonnes relations avec les habitants locaux qui fournissent des informations.

« Au cours des derniers mois, nous avons infligé de lourdes pertes à l'ennemi, tuant et arrêtant des dizaines de terroristes, la plupart étant des dirigeants recherchés de l'EIIS », a-t-il indiqué.

« De nombreuses maisons de repos et caches de munitions et d'armes ont été complètement détruites, et des villages reculés et des zones désertiques ont été sécurisés », a-t-il ajouté.

Aimez-vous cet article?

1 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 / 1500

Quand est-ce que vous aurez honte?! Vous voulez faire taire les manifestants, alors c'est eux même qui combattent ceux qui ont ramené l'EIIS. Mais pour votre information, la révolution de la génération de Bob l'éponge a commencé, et elle ne s'arrêtera pas jusqu'à ce que le régime du terrorisme tombe.

Répondre