https://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/features/2019/08/27/feature-02

×
×
Manifestations |

Un militant de Sweida accuse le Hezbollah de semer le trouble

Waleed Abou al-Khair au Caire

image

Des factions druzes de la province de Sweida, dans le sud de la Syrie, posent pour une photo après une réunion de coordination. [Photo diffusée sur les réseaux sociaux]

Les tensions augmentent à Sweida, province du sud de la Syrie, alimentées par le régime qui insiste pour que les jeunes hommes se présentent au service militaire et de réserve obligatoire, a rapporté un militant local.

Le démasquage récent d'un agent du Hezbollah, dont on a découvert qu'il travaillait pour semer la discorde entre deux factions druzes locales, a encore aggravé la situation, a déclaré à Diyaruna Nizar Bou Ali, activiste de Sweida.

Bou Ali a expliqué que le fait de placer ces factions en opposition créerait une faiblesse que le régime syrien et le Hezbollah pourraient exploiter pour entrer dans la province et s'y installer en profondeur.

« Les tensions sont vives dans la ville de Sweida et dans d'autres régions de la province après la découverte d'un complot qui aurait favorisé les luttes intestines entre Harakat Rijal al-Karama et les forces de Cheikh al-Karama », a-t-il déclaré.

image

Un poste de contrôle de sécurité mis en place par une faction locale dans la ville de Sweida. [Photo diffusée sur les réseaux sociaux]

Ce complot a été découvert lorsque des attaquants non identifiés ont ouvert le feu sur une faction de Cheikh al-Karama près de la ville de Salkhad à la mi-août, a rapporté Bou Ali.

Après avoir fouillé la zone à la recherche des assaillants, il a été trouvé des armes, des munitions et un téléphone appartenant à un élément du Hezbollah libanais nommé Rabih Siyagha, qui était chargé des déplacements transfrontaliers en provenance et à destination du Liban.

Le téléphone contenait des échanges de SMS et d'autres informations « sur les nombreux attentats à la bombe et assassinats qui avaient été commis en coordination entre les cellules du Hezbollah et les forces du régime syrien pour déclencher des troubles », a-t-il fait savoir.

Le but de cette incitation était de permettre au régime et au Hezbollah de pénétrer profondément dans la région, restée jusqu'à présent hors de leur contrôle, a-t-il expliqué.

Rencontre entre les factions locales

Bou Ali a ajouté que les factions locales, dirigées par Harakat Rijal al-Karama et les forces du Cheikh al-Karama, ont tenu plusieurs réunions, auxquelles ont assisté des religieux et des dignitaires et au cours desquelles ils ont exprimé leur rejet des actions du régime et du Hezbollah.

Les factions locales ont prévenu que si ces actions se poursuivaient, les tensions dans la région déborderaient et les forces du régime et les éléments du Hezbollah seraient directement visés.

Bou Ali a déclaré que le régime insiste toujours pour que les jeunes de Sweida se présentent au service militaire et de réserve obligatoire, mais les habitants de la province refusent de suivre cet ordre.

Le nombre de jeunes hommes recherchés pour le service militaire est estimé à plus de 50 000, a-t-il déclaré.

Aimez-vous cet article?
3
NON
1 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire

Où puis-je trouver un logement familial sept étoiles?

Répondre