https://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/features/2019/08/26/feature-02

×
×
Sécurité |

Les forces irakiennes entament la 4e phase de « Volonté de victoire »

Khalid al-Taie

image

Le Premier ministre irakien Adel Abdoul Mahdi et les chefs militaires discutent des progrès de la quatrième phase de la campagne « Volonté de victoire » le 25 août. [Photo fournie par le cabinet du Premier ministre]

Les forces irakiennes ont lancé samedi 24 août la quatrième phase de la campagne de sécurité « Volonté de victoire », qui vise à débarrasser le désert de l'Anbar des derniers membres de « l'État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS).

Des forces des commandements des opérations dans l'Anbar et dans al-Jazira, des 1re, 7e et 8e divisions d'infanterie, des gardes-frontières, de la police locale et des forces de la mobilisation tribale participent à l'opération, soutenues par l'armée irakienne et des avions de guerre de la coalition.

Les forces irakiennes ont donné le coup d'envoi de la campagne le 7 juillet, les premières phases de la campagne étant axées sur l'élimination des derniers éléments de l'EIIS dans de vastes zones à la périphérie de Bagdad et des provinces de l'Anbar, de Diyala, de Ninive et de Salaheddine.

Dans une déclaration du ministère de la Défense publiée dimanche, le général Abdoul Amir Rashid Yarallah, commandant en second des opérations de l'armée, a déclaré que la quatrième étape de la campagne « se déroule conformément au plan et sur la base d'un effort de renseignement ».

image

Des unités de l'armée irakienne commencent à débarrasser le désert de l'Anbar des derniers éléments de l'EIIS dans le cadre de la campagne de sécurité « Volonté de victoire » le 24 août. [Photo fournie par le ministère irakien de la Défense]

Le Premier ministre irakien Adel Abdoul Mahdi, le ministre de la Défense Najah al-Shamari et le ministre de l'Intérieur Yassin al-Yassiri sont arrivés dans l'Anbar dimanche pour rencontrer les dirigeants de l'armée et de la sécurité de la province, a fait savoir la déclaration.

Plusieurs zones désertiques ont été fouillées, a-t-elle précisé.

Il s'agit notamment de Marqab al-Khabbaz, Qasr Amij, al-Mudhim, Umm al-Waz, Wadi Houran, al-Kusheiti, Umm al-Kasr, Aklat Albu Shihab, Ghabat al-Manaj, Shuaib al-Daie, Ghabat al-Salloum, Wadi Mudaisis et al-Halkoum.

Quatre éléments de l'EIIS ont été tués au cours de cette campagne, dont deux lors d'une attaque de la coalition contre un repaire et un entrepôt de matériel à l'ouest de la région de Salija, selon le communiqué du ministère.

Quatre autres éléments de l'EIIS et deux autres suspects ont été arrêtés, a indiqué le communiqué, ajoutant que quinze sites au total utilisés par les éléments de l'EIIS et huit engins explosifs improvisés (EEI) ont été détruits.

Action pour sécuriser le désert de l'Anbar

L'opération « Volonté de victoire » est une « action proactive des forces de sécurité » pour éliminer les repaires de l'EIIS, a déclaré à Diyaruna Ahmed al-Sharifi, expert en stratégie.

« Cette opération s'inscrit dans le cadre d'une série d'actions visant à encercler les membres restants de l'EIIS et à neutraliser la menace qu'ils représentent dans les zones du cœur du désert », a-t-il expliqué, ainsi que dans d'autres zones difficiles d'accès.

Les efforts militaires intensifs menés dans ces zones ont donné des résultats positifs, a-t-il ajouté, car les forces chargées de traquer les résidus de l'EIIS ont réduit la capacité du groupe à opérer en appliquant des mesures préventives de sécurité.

La sécurisation totale du désert de l'Anbar « est possible, malgré le défi que représente son vaste terrain ouvert sur plusieurs provinces et sa proximité avec trois pays : La Syrie, la Jordanie et l'Arabie Saoudite », a indiqué al-Charifi.

Pour atteindre cet objectif, il faut, outre le succès des opérations militaires, mettre l'accent sur l'utilisation de techniques de surveillance et de reconnaissance sophistiquées, ainsi que sur le renforcement des opérations d'intervention rapide avec des forces aéroportées, a-t-il affirmé.

Il faut également « combler toutes les lacunes et failles existantes dans l'approvisionnement logistique et humain des militants à partir de la frontière syrienne afin de drainer complètement leurs ressources », a ajouté al-Sharifi.

Aimez-vous cet article?
3
NON

1 COMMENTAIRE (S)

Politique Commentaire
Captcha

Nous voulons un internet fort. Je ne veux rien supprimer. Les irakiens pleureront.

Répondre